Programmation udev et libusb en C : USBdetach

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
157
Mois de parution
février 2013
Domaines


Résumé
En des temps plus anciens, les périphériques d'un système UNIX étaient représentés par des pseudo-fichiers créés et placés manuellement dans /dev. Aujourd'hui, c'est le système lui-même qui analyse le matériel, charge les pilotes adéquats et créer les entrées /dev. Pour la plupart des usages, il s'agit d'une avancée importante et d'une amélioration notable du support matériel. Ainsi, l'utilisateur n'a plus à changer manuellement la configuration système lors d'une connexion d'un clavier ou d'un périphérique USB quelconque. Cependant, tantôt ce système n'est pas votre ami et agit, à tort, en configurant un nouveau périphérique à votre place.

Voilà quelque chose de relativement récurrent qui s'applique aussi bien en informatique que dans nombre d'autres domaines : une fonctionnalité simplifiant la vie d'un utilisateur lambda complique généralement celle de l'utilisateur plus aux faits du fonctionnement interne du système. Ainsi, avec l'évolution de GNU/Linux au fil des années et la volonté de certains d'en faire un OS capable de rivaliser avec Windows et Mac OS X au niveau desktop, bon nombre d'ajouts ont été faits, permettant aux utilisateurs de ne plus avoir à se soucier des problèmes de configuration matériels. Ainsi, et il est important de le relever, dans la vaste majorité des cas, l'utilisateur ne se soucie même plus de l'installation de pilotes de périphériques. Non seulement le matériel est directement supporté par le noyau mais, de plus, celui-ci est configuré automatiquement. Vous n'avez qu'à démarrer sur n'importe quel live CD pour vous en convaincre. Périphérique de pointage,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Tirez parti de votre environnement de travail en ligne de commandes

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Je vous propose de découvrir le monde merveilleux de la ligne de commandes. Pas un tutoriel pour l’utiliser, mais un ensemble d’outils pour tirer profit au maximum de cet environnement. Que vous soyez débutant ou utilisateur expérimenté, je souhaite dans cet article vous montrer comment personnaliser son apparence, vous passer de certains outils graphiques, vous faire découvrir de nouveaux utilitaires, de nouveaux usages et des alternatives à des commandes historiques connues.

Persistance et objets en C++

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
114
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Au travers de deux articles [1-2] sur les principes de l’orienté objet en C++, nous avions abordé encapsulation, héritage, et polymorphisme. Nous proposons dans ce nouvel article les classes de base pour gérer la persistance d’objets dans des fichiers. Ces classes utilisent les principes énoncés ci-dessus et présentent des stratégies via la généricité. Un exemple de stratégie pour stocker en binaire pourra être redéfini pour d’autres stratégies, comme un stockage en XML.

Analyser un système avec SystemTap

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
248
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

SystemTap est un outil d’analyse et de débogage de Linux. En instrumentant des points précis du système d’exploitation, il permet d’afficher des traces, de faire des mesures, ou de modifier le comportement d’un système existant, sans le recompiler, et même sans le redémarrer.

À la découverte du gestionnaire de système et de services System Daemon

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Historiquement, les services du système GNU/Linux étaient pris en charge par ce qu’on appelait System V. Cela permettait de lancer des programmes au démarrage de l’ordinateur, mais également de gérer les niveaux d’exécution de différentes parties du système, grâce à des scripts shell placés dans le répertoire /etc/init.d. Après une courte transition par le projet upstart, une grande majorité des systèmes GNU/Linux a basculé sous Systemd (pour System Daemon), plus souple et efficace pour gérer les différents services, mais pas seulement.