Écrire son premier pilote pour OpenBSD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
269
Mois de parution
mai 2024
Spécialité(s)


Résumé

Dans un précédent article [1] paru dans le numéro 260, nous avions fait connaissance avec le développement noyau du côté de NetBSD. Remettons le couvert aujourd'hui, mais en nous penchant sur OpenBSD qui, de bien des manières et sur bien des plans est drastiquement différent des autres systèmes de la famille des héritiers de l'historique BSD que sont NetBSD, FreeBSD ou en encore DragonFly BSD. À commencer par le fait qu'il n'y a pas de modules kernel (LKM) dans OpenBSD...


Oui, vous avez bien lu, il n'y a pas de support pour le chargement de modules noyau dans OpenBSD. Plus exactement, il n'y a plus de support LKM (Loadable Kernel Modules), car celui-ci a été retiré il y a une dizaine d'années (la manpage disparaît avec OpenBSD 5.7). Pourquoi ? C'est simple, personne parmi les développeurs ne trouvait la fonctionnalité suffisamment utile pour justifier de maintenir le code et s'assurer qu'il fonctionne. C'est parfaitement compréhensible, mais tout de même un peu embêtant lorsqu'on souhaite se pencher sur le développement de pilotes ou, du moins, d'un support pour un périphérique USB avec une intention purement « pédagogique » (au départ).

Mais en réalité, le support LKM n'est que la partie la plus évidente de la modularité d'un noyau. Comme nous l'avons vu avec NetBSD, et c'est également le cas avec FreeBSD par exemple, il est relativement aisé de ne s'occuper que de son petit développement, un peu à la manière de faire...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Embarquez un peu de Lua dans vos projets C

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
269
Mois de parution
mai 2024
Spécialité(s)
Résumé

Soyons clairs, je ne suis pas fan de Lua en tant que langage de programmation. Le simple fait que les tableaux débutent à l'indice 1 me perturbe totalement et constitue pour moi une véritable aberration. Mais, d'un autre côté, Lua est aussi le langage par excellence lorsqu'il s'agit d'embarquer des fonctionnalités de scripting au sein d'une application ou d'un outil. Du moins, c'est ce que tend à montrer sa popularité dans ce domaine et, si l'on n’a jamais tenté l'expérience, on peut se demander pourquoi. La réponse est évidente après quelques lignes de code et on se surprend soi-même à dire, à haute voix qui plus est, « Ah ! Mais c'est excellent, en fait ! ».

i2c-tiny-usb : un bus i2c facilement accessible pour votre PC

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
54
Mois de parution
mai 2024
Spécialité(s)
Résumé

Lorsqu'on cherche à développer un support pour un composant interfacé en i2c qui ne dispose pas encore de bibliothèque, que ce soit pour Arduino ou toute autre plateforme pour microcontrôleur (RP2040, ESP32, etc.), la phase de mise au point et de test n'est pas toujours très aisée. Il faut travailler sur un code de firmware, programmer le MCU, tester et itérer, ce qui fait perdre un temps conséquent. Il est bien plus facile de développer sur PC ou Pi pour ensuite porter le code sur MCU. Mais encore faut-il disposer d'un bus i2c facilement accessible...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 64 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous