Rétro-ingénierie d’applications Android avec Androguard

Magazine
Marque
MISC
Numéro
92
|
Mois de parution
juillet 2017
|
Domaines


Résumé
C’est si facile d’installer une application Android sur nos téléphones portables, mais êtes-vous curieux ? Qu’y a-t-il dans cette application ? Que ce soit pour la maintenir, comprendre un fonctionnement spécifique, l’adapter à un autre usage ou vérifier qu’elle n’est pas malicieuse, la rétro-ingénierie est ce qu’il vous faut (lorsque vous ne disposez pas du code source !).Dans cet article, nous allons voir, pas à pas, comment inspecter une application Android. Nous utiliserons un outil un peu moins connu que d’autres, mais pourtant très efficace : Androguard. C’est avec Androguard que nous désosserons une application infectée de Pokémon GO...

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Un œil technique sur les sanctions de la CNIL

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Près de trois quarts des sanctions prononcées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) ont parmi leurs causes des vulnérabilités techniques de sécurité. À partir de ce constat, et au prisme de notre expérience à la fois en cybersécurité technique et en protection des données à caractère personnel, nous avons analysé les sanctions de la CNIL publiées sur le site https://www.legifrance.gouv.fr/. Nous avons notamment établi une correspondance avec les catégories de vulnérabilités techniques identifiées dans la nomenclature du top 10 de l'OWASP 2017 (Open Web Application Security Project). Nous avons également étudié les fuites de données majeures survenues en Europe et dans le monde. Il en ressort que les vulnérabilités les plus communes sont liées à l’authentification, au contrôle d’accès et à la protection des données au repos et en transit.

De l’audit de code pendant un Red Team ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Pendant un Red Team, l’exhaustivité des découvertes est mise de côté pour privilégier l’efficacité en se concentrant sur l’identification des vulnérabilités à fort impact permettant de mettre rapidement un pied dans le système d’information ciblé.

Tomoyo, le contrôle d’accès facile

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
235
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Par un contrôle fin des accès aux fichiers, les logiciels de type Mandatory Access Control (MAC) permettent de lutter efficacement contre le piratage et le vol de données. Tomoyo-linux propose une alternative simple d’utilisation à SELinux.

KeeRest : mettez du DevOps dans votre KeePass

Magazine
Marque
MISC
Numéro
108
|
Mois de parution
mars 2020
|
Domaines
Résumé

Nous avions vu dans MISC n°103 comment déployer une base KeePass en mode SaaS ciblant les particuliers ou de petits périmètres professionnels. Dans un autre monde, les pratiques DevOps se démocratisent et demandent d’augmenter l’agilité des développements tout en réduisant les délais de mise en production. Cet article est le fruit d’une collaboration entre un DevOps et un ingénieur SSI pour voir de quelle manière il est possible de tirer profit de KeePass dans ces environnements.

Par le même auteur

Piloter sa cafetière connectée

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
33
|
Mois de parution
avril 2020
|
Domaines
Résumé

Quand j’ai acheté ma cafetière connectée, j’ai trouvé qu’elle ne faisait pas tout ce que je voulais. Les objets connectés commerciaux étant rarement libres et/ou ouverts, rien n’était prévu pour l’améliorer ou tout simplement, la configurer à ma façon. J’ai alors décidé de mettre le nez dans le café.

Fabriquez votre T-shirt connecté avec un Lilypad Arduino

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
21
|
Mois de parution
novembre 2017
|
Domaines
Résumé
Vous avez sans doute déjà vu des montres connectées, des bracelets sportifs connectés, mais le T-shirt connecté, là, quelle classe pour un(e) informaticien(ne) ! Il y a moyen d'allier vos penchants de « hacker » à vos talents artistiques. Mais cela peut aussi être l'occasion de quelques frustrations : j'ai failli jeter le T-shirt par la fenêtre (ou à la poubelle) au moins 3 fois. Alors si vous envisagez de vous lancer (dans le projet, pas par la fenêtre), lisez cet article !

Rétro-ingénierie d’applications Android avec Androguard

Magazine
Marque
MISC
Numéro
92
|
Mois de parution
juillet 2017
|
Domaines
Résumé
C’est si facile d’installer une application Android sur nos téléphones portables, mais êtes-vous curieux ? Qu’y a-t-il dans cette application ? Que ce soit pour la maintenir, comprendre un fonctionnement spécifique, l’adapter à un autre usage ou vérifier qu’elle n’est pas malicieuse, la rétro-ingénierie est ce qu’il vous faut (lorsque vous ne disposez pas du code source !).Dans cet article, nous allons voir, pas à pas, comment inspecter une application Android. Nous utiliserons un outil un peu moins connu que d’autres, mais pourtant très efficace : Androguard. C’est avec Androguard que nous désosserons une application infectée de Pokémon GO...

Les objets connectés peuvent-ils être infectés ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
15
|
Mois de parution
juin 2017
|
Domaines
Résumé

Cassons le suspens immédiatement : oui, ils peuvent l’être.« Quoi ? Il y a un ordinateur là dedans ? Si petits et en plus infectés ? Où va le monde ?! » dirait Madame Michu.« Pfff, ce n’est peut-être pas bien sécurisé, mais arrêtez de vous faire du souci. Dans la pratique, on ne voit jamais de telles attaques. Ha ha. Qui voudrait attaquer votre brosse à dents connectée ou de votre enregistreur vidéo ? » renchérirait un informaticien plus averti.