Reprenez en main votre webmail avec Roundcube et Mailvelope

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
44
Mois de parution
février 2019
Spécialité(s)


Résumé

L'accès à votre courrier électronique se fait souvent via un webmail au travers de votre navigateur préféré. Ce webmail vous est le plus souvent proposé par votre fournisseur de courrier électronique. Il présente très fréquemment des limitations et une ergonomie non adaptée à vos usages. D'autre part, tout accès via webmail à votre boîte aux lettres vous empêche de communiquer de manière chiffrée (ou signée) avec vos correspondants. Nous allons remédier ensemble à ces inconvénients en utilisant deux logiciels libres. Et ce sans se priver de la sécurité et de la fiabilité que procure l’hébergement de sa messagerie par un fournisseur de services professionnel.


1. Comment accédez-vous à vos courriers ?

Les courriers électroniques que vous recevez dans votre boîte aux lettres (BAL) électronique mise à disposition par votre fournisseur sont en général accessibles par deux méthodes :

  • via un client lourd de messagerie installé sur votre ordinateur (Thunderbird, Kmail) ou votre téléphone Android (K-9 mail) et surtout paramétré (serveur de courrier entrant, serveur d'envoi SMTP, utilisateur et mot de passe). L'aspect serveur de courrier entrant est important comme nous le verrons un peu plus tard. Ce type de serveur permet de consulter vos courriers au travers de deux protocoles réseau au choix, POP3 et IMAP4. IMAP4, protocole plus évolué que POP3, est à favoriser, car il gère entre autres parfaitement l'accès concurrent à votre boite aux lettres depuis tous vos terminaux (ordinateurs, smartphones). Pour ce qui est de l'envoi des mails, le protocole SMTP est utilisé.
  • ou via un webmail accessible par votre...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Smallstep, une autorité de certification moderne et facile d’accès

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
133
Mois de parution
septembre 2022
Spécialité(s)
Résumé

Commençons cet article par une question simple : existe-t-il encore un intérêt à installer et gérer une autorité de certification (AC) dans son réseau privé ? À première vue, questionner cette nécessité semble être une sage décision. Cependant, nous allons voir ensemble les avantages qu’apporte ce type de composant, aujourd’hui encore plus qu’hier, au sein d’un système d’information (SI). Nous installerons ensuite step-ca, l’autorité de certification open source de Smallstep, et l’utiliserons dans un cas d’usage qui mettra en évidence sa simplicité et son efficacité.

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Spécialité(s)
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

Définissez l'architecture de vos serveurs et installez-les

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Spécialité(s)
Résumé

Dans cet article, nous réfléchirons aux besoins de sécurité auxquels nos serveurs devront répondre. Il sera d’ailleurs plus question d’architecture que de serveur personnel. Pourquoi cela ? Car nos besoins vont à coup sûr évoluer dans le temps. L’approche la plus pérenne sera donc de mener une réflexion basée sur des services et non sur un serveur unique. Nous allons aussi nous attacher à assurer la résilience de nos services de base. Nos choix d’architecture auront pour objectif de pouvoir mieux détecter, contrer et éventuellement réparer les dommages causés par une attaque informatique. Nous pourrons par exemple restaurer nos services si un attaquant réussissait à prendre le contrôle du serveur. Notre plan de bataille commencera par la définition des grandes lignes de notre infrastructure, puis par la sélection de nos fournisseurs. Nous déploierons ensuite le serveur avec un premier palier de sécurisation système.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Le combo gagnant de la virtualisation : QEMU et KVM

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

C’est un fait : la virtualisation est partout ! Que ce soit pour la flexibilité des systèmes ou bien leur sécurité, l’adoption de la virtualisation augmente dans toutes les organisations depuis des années. Dans cet article, nous allons nous focaliser sur deux technologies : QEMU et KVM. En combinant les deux, il est possible de créer des environnements de virtualisation très robustes.

Brève introduction pratique à ZFS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Il est grand temps de passer à un système de fichiers plus robuste et performant : ZFS. Avec ses fonctionnalités avancées, il assure une intégrité des données inégalée et simplifie la gestion des volumes de stockage. Il permet aussi de faire des snapshots, des clones, et de la déduplication, il est donc la solution idéale pour les environnements de stockage critiques. Découvrons ensemble pourquoi ZFS est LE choix incontournable pour l'avenir du stockage de données.

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 123 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous