HTML5 : plus flexible, plus accessible

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
19
Mois de parution
novembre 2010
Spécialité(s)


Résumé
En développement web, on utilise aujourd'hui principalement deux langages (hormis PHP) : XHTML 1.0 et HTML 4.01, qui diffèrent principalement par leurs règles de syntaxe et certaines balises. HTML 5 est bien entendu le successeur de HTML 4.01, mais l'élaboration de ses spécifications par le W3C, débutée en 2004, n'est encore à ce jour qu'au statut de brouillon [1]. Toutefois, beaucoup de navigateurs l'ont déjà adopté et supportent ainsi de nouvelles balises, qui offrent plus de souplesse aux développeurs. Tour d'horizon des nouveautés (qui seront) apportées...

1. Un Doctype simplifié

Commençons par le Doctype correspondant à cette nouvelle version de HTML ; il se trouve extrêmement simplifié :

<!DOCTYPE html>

Plutôt concis par rapport aux précédentes déclarations... Il est en outre insensible à la casse, vous pouvez donc l'écrire en minuscules si ça vous chante.

À noter par ailleurs que pour faciliter la transition depuis XHTML 1.0, certaines règles de syntaxe ne sont pas strictes. Avec HTML5, il n'est ainsi pas systématiquement nécessaire de fermer tous les éléments, mais si vous continuez toutefois à utiliser des balises de fin (la force de l'habitude...), le code demeure valide. Sachez en outre que certains éléments comme <html>, <head> ou <body> ne nécessitent plus de balise ouvrante, ni de balise fermante (sous certaines conditions [2]).

2. De nouveaux types de contenus pour structurer vos...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Sécurisez vos échanges grâce à GnuPG !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
GnuPG (ou GPG) est une implémentation libre du standard OpenPGP, un format développé par l'Internet Engineering Task Force (IETF), initialement conçu pour le chiffrement et l'authentification des courriers électroniques. Quelques commandes à connaître, et vous pouvez être certain que vos e-mails ne pourront être lus par une personne autre que leurs destinataires.

Android « L » : un design épuré, un moteur plus performant, des données protégées

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Disponible en version bêta pour certains appareils Google depuis le mois de juin, la sortie du système Android « L » est aujourd'hui imminente. Toutefois, on ne connaît pas encore son mystérieux nom de code (« Lollipop » est, selon la rumeur, le nom pressenti pour cette version...), ni son numéro de version. Cela ne nous empêche pas de nous pencher d'ores et déjà sur les nouvelles fonctionnalités à venir...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 53 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous