Parce qu'y'en a marre - La persistance des données

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
122
Mois de parution
décembre 2009


Résumé
Y en a marre de ces bases de données monomorphiques, incapables de stocker des objets complexes, sans transformation ridicule et inutile, des mémoires de masse imposant une structure de données différente de la mémoire. Vivement la disparition des disques !

Au début, il y avait des processeurs à 8 bits, avec 64K de mémoire adressable (ROM comprise). La mémoire coûtait très cher. Les disquettes permettaient d'avoir plus d'informations à moindre coût.

Puis, les disques durs sont apparus dans le grand public, peu après les processeurs 16 bits. Rappelez-vous que le premier IBM PC n'avait qu'un lecteur de disquette !

Vient le temps des processeurs 32 bits, puis maintenant 64 bits. Comme la taille mémoire adressable des microprocesseurs a toujours été inférieure à la taille des mémoires de masse, ces dernières ont toujours permis d'avoir plus de données que ne peut en contenir la mémoire volatile.

Ce n'est bientôt plus le cas. Avec des processeurs 128 bits ou 256 bits, la mémoire adressable théorique sera identique à la...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Browser Wars - Nouvel épisode

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
224
Mois de parution
mars 2019
Spécialité(s)
Résumé
Microsoft a récemment annoncé officiellement l'abandon, au sein de son navigateur Edge, du moteur EdgeHTML au profit de celui de Chromium donc de Google. Cela n'aura pas d'impact sur l’apparence du navigateur, car il s'agit d'un changement interne de moteur, mais cela risque bel et bien d'en avoir pas mal au niveau du paysage d'Internet. En effet, cela marque un nouveau pas vers l'hégémonie totale de Google sur le Web ! Attention aux dérives que cela pourrait impliquer, l'air de rien...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous