RPN : extension de la syntaxe grâce à lex

GNU/Linux Magazine n° 221 | décembre 2018 | Martial Bornet
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Dans un article précédent (GLMF n°217), nous avons vu comment créer les bases d'un interpréteur de formules en notation polonaise inversée. Cet interpréteur minimal a été validé avec de petits programmes de tests élémentaires, à la syntaxe rigide. Dans le présent article, nous allons voir comment rendre la syntaxe de l'interpréteur plus souple grâce au générateur d'analyseurs lexicaux Lex, et comment ajouter des types nouveaux, comme des vecteurs, des matrices, et, ultérieurement, des listes, des textes, ou encore des réseaux de neurones.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article