GHDL et les chaînes de caractères : application à getenv()

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
131
Mois de parution
octobre 2010


Résumé
Les variables d'environnement sont indispensables sous UNIX. Elles permettent aux programmes de communiquer (entre eux ou avec le système d'exploitation) quel que soit le langage et elles assurent l'interface avec les scripts en shell. Elles sont constamment utilisées pour l'automatisation des tâches, en particulier lors des tests de régression ou pour explorer l'influence de différents paramètres dans une simulation. Malheureusement, le langage VHDL ne prévoit rien à ce sujet. Nous allons ici examiner comment lire les variables d'environnement en C puis avec GHDL, et pour cela, il faudra trouver comment transmettre des chaînes de caractères entre notre simulateur préféré et du code en C. C'est le prétexte idéal à un voyage qui va nous faire explorer les entrailles d'Ada, de GCC, de POSIX et de leurs API et ABI...

1. Introduction

J'écrivais dans l'article précédent sur le framebuffer [1] que la structure des chaînes de caractères diffère énormément entre le langage Ada (héritier du Pascal et dans lequel GHDL est écrit) et le C (dans lequel votre noyau préféré est certainement écrit). À cause de cela, il est bien difficile pour du code VHDL de transmettre le nom d'un fichier à du code en C (pour reprendre l'exemple d’init_fb()).

Il serait très pratique de pouvoir transmettre des arguments de la ligne de commandes au code à simuler. Cependant, GHDL ne le permet pas et il refusera même de lancer une simulation s'il trouve un argument qu'il ne comprend pas. Donc on ne peut même pas envisager d’examiner la ligne de commandes (avec du code en C), puisque ce code ne sera pas lancé. On ne peut pas créer nos propres paramètres, car GHDL les bloquerait. Sans accès à la ligne de commandes, comment faire pour lancer l'exécutable avec des paramètres générés par un script...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite