Réplication avec PostgreSQL

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
51
Mois de parution
juin 2021
Spécialité(s)


Résumé

Un besoin souvent remonté des utilisateurs est de disposer d’un serveur très rapidement opérationnel quand le serveur en production est tombé. Restaurer une sauvegarde prend souvent du temps et même si ce temps ne semble pas très important, il est parfois crucial de pouvoir restaurer le service en quelques minutes, voire secondes. La réplication répond à ce besoin.


La réplication permet de pousser toutes les modifications réalisées sur un serveur A vers un serveur B. Les deux serveurs sont donc des copies identiques. Au cas où le serveur A tombe, le serveur B est prêt à prendre la main immédiatement, permettant ainsi une reprise du service en quelques secondes. Les serveurs faisant partie d’un même système de réplication sont intégrés dans ce qu’on appelle un cluster de réplication.

Il existe deux principales propriétés de réplication. La première est la symétrie. Dans une réplication symétrique, tous les serveurs du cluster de réplication ont le même rôle : à savoir lecture et écriture possibles pour tous les serveurs. Dans une réplication asymétrique, un seul serveur permet les écritures (et les lectures), tous les autres serveurs sont disponibles en lecture seule. Le serveur en écriture est généralement appelé serveur primaire, les serveurs en lecture seule sont appelés des secondaires (l’ancienne...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Évolution de PostgreSQL en version 11

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
101
Mois de parution
mars 2019
Spécialité(s)
Résumé

La version 11 de PostgreSQL est sortie le 18 octobre. Une première version corrective est déjà sortie et la seconde est prévue pour le 14 février 2019. Cette nouvelle version est principalement une version 10 améliorée : rien de bien révolutionnaire, mais de nouvelles fonctionnalités qui aident bien.

Performances et supervision avec PostgreSQL en version 10

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
220
Mois de parution
novembre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Après avoir présenté les nouveautés majeures de la version 10, il nous reste à nous pencher sur les performances et la supervision. Cette version apporte beaucoup d’améliorations sur ces deux sujets. Les nouveautés en termes de supervision raviront les administrateurs cherchant à mieux comprendre le comportement de PostgreSQL. Quant aux améliorations de performance, elles sont nombreuses, la plus attendue étant un meilleur support de la parallélisation. Deux excellentes raisons pour installer cette version 10… avant de passer à la version 11 !

La version 10 de PostgreSQL et la réplication

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
99
Mois de parution
novembre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Depuis la version 9.0, les développeurs de PostgreSQL améliorent sans cesse la réplication interne. Cette version ne fait pas exception, et continue à proposer de nouvelles options sur la réplication physique. Elle ajoute aussi un type de réplication attendu depuis longtemps, la réplication logique.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 102 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous