Attaques par fabrication de liens dans le SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines


Résumé

Imaginez suivre un itinéraire indiqué par votre GPS en qui vous avez toute confiance, et vous retrouver sur un chemin de terre, seul et vulnérable à une attaque par des personnes malintentionnées… Et cela à cause d’un petit malin qui a réussi à faire croire à l’algorithme de votre GPS que cette route était le moyen le plus rapide de rejoindre votre destination ! C’est le sort que nous réserve cet article, avec dans le rôle du GPS un contrôleur SDN (ONOS) et un ensemble de switchs OpenFlow ; et dans le rôle du méchant deux machines disposant de la librairie SCAPY dans leur boite à outils.


Cet article est une suite de l'article [1] qui détaille différentes attaques recensées sur le SDN. Nous allons mettre en avant les moyens à utiliser pour reproduire une des variantes de l’attaque par fabrication de lien, particulièrement dangereuse et facile à mettre en œuvre.

1. Revenons à la base

Avant de nous lancer dans la reproduction, revenons à quelques concepts de base. Le SDN (ou Software-Defined Networking) est une approche logicielle du réseau qui repose sur la désagrégation des plans de transfert et de contrôle des switchs. Cette notion de désagrégation, utilisée localement à l’échelle d’un routeur physique où le plan de contrôle repose sur un processeur et le plan de transfert sur des puces spécialisées (ASIC), est alors appliquée à l’échelle d’un réseau.

Cette séparation de plan nécessite l’introduction d’API (Application Programming Interface) autorisant la programmation du réseau par un ensemble d’applicatifs,...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Tour d’horizon de la sécurité de la 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Le présent dossier est consacré à un tour d’horizon de la sécurité de la cinquième génération de téléphonie mobile, la fameuse 5G. Au-delà des promesses usuelles avec l’arrivée d’un nouveau réseau, plus de débit, moins de latence, plus de service, on notera également l’avalanche de buzzwords et de polémiques qui a entouré sa promotion. On pourrait aussi se pencher sur les questions politiques et économiques sous-jacentes au déploiement de cette technologie, mais MISC n’a pas encore de corner géopolitique (il faut, pour cela, savoir lire entre les lignes).

Retours d’un hackathon 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Encore insouciant de la crise qui allait frapper le monde fin 2019, un hackathon de 24h a eu lieu à l’université d’Oulu [1] en Finlande afin d’anticiper les attaques sur les futures installations 5G de manière pratique. Nous verrons dans cet article comment il a été possible d’avoir la main sur la quasi-totalité d’un réseau 5G privé comme celui du campus d’Oulu à partir d’une carte USIM et d’un téléphone 5G. Puis, nous verrons d’autres perspectives en termes de tests d’intrusion avec les outils publics actuels.

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

GitHub Actions pour l'outillage offensif

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

De nombreux outils disponibles sur GitHub sont publiés et mis à jour régulièrement, mais la parution de leurs binaires pour une plateforme interne laisse parfois à désirer. Les missions de Red Team requièrent de plus en plus le besoin de paramétrer les charges et outils afin de baisser leurs taux de détection par les antivirus et EDR. Cet article propose une solution simple à ces deux problématiques en utilisant GitHub Actions.