Et si on backdoorait /dev/urandom ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
84
Mois de parution
mai 2016
Spécialité(s)


Résumé

Vous utilisez des algorithmes de chiffrement sûrs (AES, RSA, etc.) ? Fantastique ! Ces algorithmes chiffrent vos données grâce à des clés, qui sont générées aléatoirement la plupart du temps. Si ces clés ne contenaient plus de données aléatoires, elles deviendraient totalement prévisibles. Un attaquant en tirerait parti et pourrait déchiffrer facilement les données protégées.


La sécurité des logiciels cryptographiques repose sur une bonne source de nombres aléatoires. Voici comment modifier une de ces sources, le générateur de nombres pseudo-aléatoires du noyau Linux. Nous modifierons cette source (/dev/random et /dev/urandom) grâce à un rootkit noyau, ce qui nous permettra de comprendre ce type d'attaque.

1. Quelques (minimes) prérequis

Cet article décrit pas à pas la programmation d'un module noyau permettant de prendre le contrôle de /dev/random et /dev/urandom. Pour cela, vous devez savoir utiliser un système GNU/Linux et connaître les langages C et Python. Il y aura aussi un soupçon d'assembleur, mais très peu, ce n'est pas la peine de paniquer.

Quelques rudiments d'assembleur sont nécessaires, car le fonctionnement du noyau est étroitement lié à l'architecture du processeur. Pour cet article, nous nous limiterons à l'architecture x86_64, c'est-à-dire aux processeurs Intel et AMD 64 bits.

Les notions de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne
Références

[1] Site officiel : https://www.virtualbox.org

[2] Linux on-the-fly kernel patching without LKM, sd et devik, Phrack 58 article 7, 2001 : http://phrack.org/issues/58/7.html

[3] Définition sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rootkit

[4] Code source sur : https://github.com/mncoppola/suterusu

[5] Code source sur : https://github.com/vrasneur/randkit

[6] Définition sur : https://en.wikipedia.org/wiki/Entropy_(computing)

[7] Driving Me Nuts - Things You Never Should Do in the Kernel, Greg Kroah-Hartman, 2005 : http://www.linuxjournal.com/article/8110 (la citation est extraite de la fin de l'article : « In conclusion, reading and writing a file from within the kernel is a bad, bad thing to do. Never do it. Ever. »)

[8] Site officiel : https://grsecurity.net

[9] A system call for random numbers: getrandom(), Jake Edge, 2014 : https://lwn.net/Articles/606141/

[10] Définition sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Endianness#Little_endian

[11] Analysis and exploitation of a Linux kernel vulnerability (CVE-2016-0728), Perception Point Research Team, 2016 : http://perception-point.io/2016/01/14/analysis-and-exploitation-of-a-linux-kernel-vulnerability-cve-2016-0728/

[12] Définition sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_de_Monte-Carlo

[13] Définition sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mersenne_Twister

[14] A model and architecture for pseudo-random generation with applications to /dev/random, Boaz Barak et Shai Halevi, 2005 : http://www.boazbarak.org/Papers/devrand.ps

[15] Cracking Random Number Generators - Part 3, James Roper, 2010 : https://jazzy.id.au/2010/09/22/cracking_random_number_generators_part_3.html

[16] Xorshift RNGs, George Marsaglia, Journal of Statistical Software, 2003 : http://www.jstatsoft.org/v08/i14/paper et Wikipédia : https://en.wikipedia.org/wiki/Xorshift

[17] Site officiel : https://www.gnupg.org

[18] Finding inverse operation to George Marsaglia's XorShift RNG, StackOverflow, 2015 : http://stackoverflow.com/questions/31513168/finding-inverse-operation-to-george-marsaglias-xorshift-rng

[19] Site officiel : http://www.fourmilab.ch/random/

[20] Site officiel : http://simul.iro.umontreal.ca/testu01/tu01.html

[21] Site officiel : http://www.chkrootkit.org

[22] Suterusu Rootkit: Inline Kernel Function Hooking on x86 and ARM, Michael Coppola, 2013 : http://poppopret.org/2013/01/07/suterusu-rootkit-inline-kernel-function-hooking-on-x86-and-arm

[23] Site officiel : https://www.openssl.org



Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Des échanges SOAP propres et sans bavure : signature et chiffrement

Magazine
Marque
MISC
Numéro
44
Mois de parution
juillet 2009
Spécialité(s)
Résumé

Cet article constitue une suite au dossier sur les web services du numéro précédent. Nous l'avons vu, de plus en plus d'entreprises se tournent vers la mise en œuvre de web services, aussi bien pour la fourniture de services internes que pour offrir une API publique à leurs partenaires et clients. Il devient donc indispensable de se pencher sur la sécurisation de ce qui devient chaque jour un outil un peu plus central et critique.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous