Écran SPI pour Raspberry Pi

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
75
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)


Résumé
La carte Raspberry Pi (RPi) fut initialement conçue comme un « PC bon marché ». Elle dispose donc d'un contrôleur graphique performant permettant la connexion à un écran HDMI externe. Dans cette configuration, il est possible d'utiliser un mode accéléré (OpenGL) compatible avec des bibliothèques graphiques telles que Qt 5. Cependant, de nombreuses applications embarquées utilisent un écran local (fixé à la carte) souvent tactile et permettant d'utiliser une application métier. Dans cet article, nous allons décrire la mise en place et l'utilisation sous Qt et DirectFB d'un écran 320x240 2,8 pouces, connecté au bus SPI de la carte RPi.

L'écran présenté est commercialisé par la célèbre société Adafruit [1-4]. Sa taille est de 2,8 pouces et sa résolution de 320 sur 240 pixels. Malgré sa petite taille et son prix modique (environ $35 chez Adafruit), il est plutôt de bonne qualité. L'écran est tactile et utilise une technologie résistive, moins agréable que la technologie capacitive de nos téléphones modernes, mais également moins onéreuse. Lors de l'utilisation de l'écran, il faudra donc exercer une pression avec le doigt, ou mieux un stylet, pour que l'action soit bien prise en compte. Une version avec écran capacitif est désormais disponible même si elle est un peu plus chère ($45).

L'écran est piloté par le bus SPI (pour Serial Peripheral Interface), qui est assez peu performant mais simple à mettre en place. Il ne faut donc pas s'attendre à de l'affichage accéléré ou 3D comme avec le contrôleur graphique interne de la RPi. Cependant, ce petit écran peut rendre de bons services...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Android 8, le projet Treble

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
221
Mois de parution
décembre 2018
Spécialité(s)
Résumé
Dans le numéro 218 de GLMF, nous avons évoqué le développement C/C++ sous Android en décrivant les fonctionnalités du NDK (Native Development Kit) [1]. Dans cet article, nous allons poursuivre sur notre lancée et décrire la nouvelle architecture Treble disponible dans les dernières versions d’Android, soit 8 (Oreo) et 9 (Pie). Bien entendu, nous évoquerons uniquement la partie système (i.e. les couches « basses ») et nous présenterons quelques tests sur l’émulateur Android produit à partir des sources AOSP [2].

Développement C/C++ sous Android avec le NDK

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
218
Mois de parution
septembre 2018
Spécialité(s)
Résumé
La plupart des développeurs associent Android au développement d’applications en Java (voire depuis peu en Kotlin) en utilisant Android Studio et le SDK. Le nombre de projets Android dans le domaine industriel est cependant en forte croissance ces derniers mois, ce qui implique souvent un historique (C/C++) qu’il faut intégrer dans ce nouvel environnement. Dans cet article, nous verrons comment utiliser le NDK (Native Development Kit) en quelques exemples simples.

Les mystères de l’ioctl()

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
216
Mois de parution
juin 2018
Spécialité(s)
Résumé

Nous avons maintes fois évoqué le développement de pilotes Linux dans les colonnes de GLMF ou Open Silicium, et ce depuis de nombreuses années (pour ma part depuis 2000 ! [1]). Dans ces nombreux articles, nous avons abordé les principes ainsi que des API spécifiques (PCI, USB, etc.). Dans ce nouvel article, nous allons spécifiquement nous attacher à une fonctionnalité bien connue des systèmes UNIX/Linux (y compris des « UNIX like ») en l’occurrence l’appel système ioctl().

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

7 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La SDR permet désormais de toucher du doigt un domaine qui était jusqu'alors inaccessible : la réception et l'interprétation de signaux venus de l'espace. Découvrez ici différentes techniques utilisables, de la plus simple à la plus avancée...
8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Au-delà de l'aspect nostalgique, le rétrocomputing est l'opportunité unique de renouer avec les concepts de base dans leur plus simple expression. Vous trouverez ici quelques-unes des technologies qui ont fait de l'informatique ce qu'elle est aujourd'hui.
9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
S'initier à la SDR est une activité financièrement très accessible, mais devant l'offre matérielle il est parfois difficile de faire ses premiers pas. Découvrez ici les options à votre disposition et les bases pour aborder cette thématique sereinement.
Voir les 23 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous