La création d'interfaces graphiques avec WxPython

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
200
Mois de parution
janvier 2017
Spécialité(s)


Résumé

Cet article présente une introduction à la création d'interfaces graphiques avec WxPython, un port de la librairie WxWidgets pour le langage de programmation Python. La combinaison Python/WxPython permet d'écrire du code simple et efficace, offrant une apparence native sur toutes les plateformes majeures. Après un survol rapide des principaux éléments de langage propres à la création d'interfaces graphiques avec WxPython, un exemple concret sera présenté. Nous développerons, étape par étape, un jeu de mémoire aux logos de différentes distros linux.


Cet article portant sur l'utilisation d'un module Python [1], une connaissance de base du langage est assumée de la part du lecteur. Les tutoriels interactifs [2] disponibles sur le site web de Python constituent un bon point de départ!

Le code présenté dans cet article est disponible sur le compte GitHub de l'auteur : https://github.com/belangeo/memory

Le langage de programmation Python en lui-même ne permet pas la création d'interfaces graphiques. Par contre, il existe un certain nombre de modules donnant accès à des librairies conçues expressément pour le développement d'interfaces homme-machine. De nos jours, les deux librairies les plus courantes sont pyQT et wxPython. Elles offrent toutes deux une vaste gamme de classes permettant l'implantation des comportements standards d'un logiciel. Elles ont aussi l'avantage d'être multi-plateformes, c'est-à-dire que le même code va être exécuté correctement sous les systèmes d'exploitation les plus répandus...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

La programmation audio avec Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
157
Mois de parution
février 2013
Spécialité(s)
Résumé
Le langage Python offre une quantité impressionnante de modules couvrant presque tous les champs de programmation imaginables, de la gestion de base de données au calcul scientifique, en passant par la création d'interfaces graphiques. Cet article présentera les aléas de la programmation audio en Python à l'aide de « pyo », un module entièrement dédié au traitement de signal sonore. Des solutions seront exposées pour les problématiques inhérentes aux différents types de projets de programmation impliquant la gestion du son. Après une introduction aux composantes principales de la bibliothèque, seront abordés la synthèse sonore, la création de modules de traitement du son, la composition de musiques algorithmiques et le développement de logiciels avec interfaces graphiques.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Les listes de lecture

9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Vous désirez apprendre le langage Python, mais ne savez pas trop par où commencer ? Cette liste de lecture vous permettra de faire vos premiers pas en découvrant l'écosystème de Python et en écrivant de petits scripts.
11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La base de tout programme effectuant une tâche un tant soit peu complexe est un algorithme, une méthode permettant de manipuler des données pour obtenir un résultat attendu. Dans cette liste, vous pourrez découvrir quelques spécimens d'algorithmes.
10 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
À quoi bon se targuer de posséder des pétaoctets de données si l'on est incapable d'analyser ces dernières ? Cette liste vous aidera à "faire parler" vos données.
Voir les 53 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous