Développement d'une montre en VHDL : l'incrémenteur

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
132
Mois de parution
novembre 2010


Résumé
La visite du code de la montre continue avec ce second article, bref mais intense, dédié à une toute petite unité de conception : « increment_vector_4 ». Petite par la taille mais d'une grande utilité.

1. Quelques explications préalables

resume_montre

Figure 1 : La montre contient 6 unités de conception, dont 3 utilisent l'incrémenteur.

2. Pourquoi cette unité ?

Incrémenter, en informatique, signifie ajouter 1 à un nombre. C'est une opération universelle, qui mérite toute notre attention.

Initialement, cette unité ne devait même pas exister, chaque opération s'effectuant de façon directe dans le code, comme dans l'exemple 1 (au chapitre suivant), mais l'usage a révélé que non seulement ce composant rendait le code plus lisible (par un humain, ce qui n'est pas rien quand on doit régulièrement relire et réécrire des passages de son code source), mais aussi facilitait considérablement l'écriture du code en centralisant les opérations autour de cette fonction, l'améliorant et la justifiant de ce fait. Car une fois qu'on a un incrémenteur, on a beaucoup plus qu'il n'y paraît.

En effet, cet incrémenteur a, après sa création, amélioré et simplifié le code :

- du cœur de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite