Utilisation de la LOGI PI

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
16
Mois de parution
octobre 2015
Spécialité(s)


Résumé

Le FPGA est désormais très utilisé dans les solutions embarquées. C'est souvent un composant assez coûteux même s'il existe désormais des cartes CPU abordables intégrant directement un FPGA. Cet article va nous permettre de nous familiariser avec une solution « bon marché », mais performante fonctionnant sur une carte Raspberry Pi. Dans un même souci de simplicité, nous proposerons quelques exemples écrits en langage Verilog, concurrent - à notre avis – plus simple du langage VHDL.


Introduction

Dans le présent numéro (16) d'Open Silicium, Patrice Kadionik nous a proposé un article complet concernant le monde des FPGA. Patrice est un spécialiste du domaine, ce qui n'est pas notre cas. Dans ce bref article, nous allons donc nous contenter de présenter la LOGI PI [1], un produit sympathique et assez récent. La LOGI PI est une carte d'interface pour Raspberry Pi (RPi) contenant un FPGA Xilinx Spartan-6. La même carte existe pour BeagleBone Black sous le nom de LOGI BONE [2].

 

figure_01

 

Figure 1 : La carte LOGI PI (photo ValentF(x)).

La carte se fixe sur l'extension d'une Raspberry Pi B, B+ ou 2. La carte utilise un connecteur 26 points (comme la Raspberry Pi modèle B) ce qui fait qu'elle est également compatible avec la B+ et la 2. Le but est de donner à la RPi une extension matérielle permettant de concevoir des applications encore plus intéressantes et d'aborder le « co design » qui rappelons-le consiste à associer une carte...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Android 8, le projet Treble

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
221
Mois de parution
décembre 2018
Spécialité(s)
Résumé
Dans le numéro 218 de GLMF, nous avons évoqué le développement C/C++ sous Android en décrivant les fonctionnalités du NDK (Native Development Kit) [1]. Dans cet article, nous allons poursuivre sur notre lancée et décrire la nouvelle architecture Treble disponible dans les dernières versions d’Android, soit 8 (Oreo) et 9 (Pie). Bien entendu, nous évoquerons uniquement la partie système (i.e. les couches « basses ») et nous présenterons quelques tests sur l’émulateur Android produit à partir des sources AOSP [2].

Développement C/C++ sous Android avec le NDK

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
218
Mois de parution
septembre 2018
Spécialité(s)
Résumé
La plupart des développeurs associent Android au développement d’applications en Java (voire depuis peu en Kotlin) en utilisant Android Studio et le SDK. Le nombre de projets Android dans le domaine industriel est cependant en forte croissance ces derniers mois, ce qui implique souvent un historique (C/C++) qu’il faut intégrer dans ce nouvel environnement. Dans cet article, nous verrons comment utiliser le NDK (Native Development Kit) en quelques exemples simples.

Les mystères de l’ioctl()

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
216
Mois de parution
juin 2018
Spécialité(s)
Résumé

Nous avons maintes fois évoqué le développement de pilotes Linux dans les colonnes de GLMF ou Open Silicium, et ce depuis de nombreuses années (pour ma part depuis 2000 ! [1]). Dans ces nombreux articles, nous avons abordé les principes ainsi que des API spécifiques (PCI, USB, etc.). Dans ce nouvel article, nous allons spécifiquement nous attacher à une fonctionnalité bien connue des systèmes UNIX/Linux (y compris des « UNIX like ») en l’occurrence l’appel système ioctl().

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Les listes de lecture

7 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La SDR permet désormais de toucher du doigt un domaine qui était jusqu'alors inaccessible : la réception et l'interprétation de signaux venus de l'espace. Découvrez ici différentes techniques utilisables, de la plus simple à la plus avancée...
8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Au-delà de l'aspect nostalgique, le rétrocomputing est l'opportunité unique de renouer avec les concepts de base dans leur plus simple expression. Vous trouverez ici quelques-unes des technologies qui ont fait de l'informatique ce qu'elle est aujourd'hui.
9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
S'initier à la SDR est une activité financièrement très accessible, mais devant l'offre matérielle il est parfois difficile de faire ses premiers pas. Découvrez ici les options à votre disposition et les bases pour aborder cette thématique sereinement.
Voir les 32 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous