CVE-2015-6409 : Downgrade STARTTLS appliqué au client Cisco Jabber

Magazine
Marque
MISC
Numéro
84
Mois de parution
mars 2016
Spécialité(s)


Résumé

La fin de l'année 2015 a été plutôt mouvementée pour Cisco. La société a publié pas moins d'une centaine d'avis de sécurité dans le courant du mois de décembre. Je vous épargne la description de chacun d'entre eux et m'attarderai plus particulièrement sur celui affectant le client Cisco Jabber de la version 9 à la version 11.1. Nous avons signalé la vulnérabilité associée à Cisco le 4 août 2015. Elle a été rendue publique sous l'identifiant CVE-2015-6409 le 24 décembre au soir à 18h30, juste avant l'ouverture du champagne et le début d'un marathon sans fin de toasts de foie gras [1].


1. Cisco Jabber for dummies

En tant que détenteur de la société Jabber Inc depuis 2008, la société Cisco se devait de mettre à disposition des entreprises une solution de communication intégrant le fameux service de messagerie instantanée du même nom. Il lui fallait également proposer une offre de communication unifiée capable de concurrencer Microsoft Lync (anciennement OCS) déjà sur le marché depuis plusieurs années. C'est donc au cours de l'année 2012 que la société a dévoilé la solution « Jabber for Everyone » mettant en avant le fameux client Cisco Jabber.

Cette solution a pour principal objectif de fournir un outil de communication tout-en-un aux utilisateurs finaux d'une entreprise en s'intégrant aux infrastructures Cisco Unified Communications Manager (CUCM) déjà existantes. Un employé peut désormais profiter de l'ensemble des technologies de communication Cisco au sein d'un même logiciel : passer des appels téléphoniques, participer à...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

JSF : ViewState dans tous ses états

Magazine
Marque
MISC
Numéro
69
Mois de parution
septembre 2013
Spécialité(s)
Résumé

Les implémentations JSF sont courantes dans les applications J2EE. Les JSF utilisent les ViewState, déjà connus pour les attaques cryptographiques liées à l'utilisation d'un oracle [PADDING] ou pour réaliser des attaques côté client de type Cross-Site Scripting [XSS]. Nous allons voir qu'en réalité, ceux-ci peuvent aussi être utilisés pour mettre à mal la sécurité d'une application côté serveur.

Intrusion sur JBoss AS en 2013

Magazine
Marque
MISC
Numéro
67
Mois de parution
mai 2013
Spécialité(s)
Résumé

Il y a 3 ans, je présentais au SSTIC les résultats de mes recherches sur les serveurs JBoss AS. À l'époque, l'intrusion sur ce type de serveur était plutôt simple. Cependant, au cours des trois dernières années, les choses ont évolué : conférences, publications et avis de sécurité en série ont eu raison des failles les plus triviales, rendant l'intrusion sur ces serveurs beaucoup plus complexe. Alors finalement, qu'en est-il en 2013 ? C'est ce que nous allons voir...

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous