Gestion de conteneurs en Bash

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
218
Mois de parution
septembre 2018
Spécialité(s)


Résumé
Il existe de nombreuses solutions de gestion de conteneurs sous Linux, avec une prédominance pour Docker et LXC. Il ne faut pas oublier que ces solutions s'appuient essentiellement sur des fonctionnalités majeures de Linux, qui sont toutes disponibles depuis une simple console Bash.

Les solutions de conteneurisation sont devenues de plus en plus complètes et sophistiquées, faisant suite à un succès auprès des développeurs et des administrateurs systèmes. Ces derniers ont été sensibles à de nombreux atouts comme la simplicité, la centralisation des images, la sécurité et la mutualisation des ressources qu'offre ce type de solution. Mais il n'est pas sans rappeler que ces solutions n'existent que par l'apport de fonctionnalités majeures au niveau du système d'exploitation. Nous allons voir que les développeurs Linux n'ont pas attendu ces solutions, pour proposer des logiciels en ligne de commandes permettant de contrôler finement les options du système et ainsi apporter des fonctionnalités proches de celles offertes par les stars du domaine.

1. Btrfs

Afin de simuler au mieux notre gestionnaire de conteneurs, nous allons nous appuyer sur un système de fichiers nous permettant de réaliser des instantanés facilement. En effet, ext3/ext4 ne...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Cloisonner une application simplement avec NsJail

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
216
Mois de parution
juin 2018
Spécialité(s)
Résumé

Comment durcir simplement notre système, quand ce dernier fait, et doit faire, tourner des applications tierces non maîtrisées ? Ce type de problématique s'est retrouvé au cœur de l'actualité quand est apparue la faille affectant ImageMagick. Comment limiter son champ d'action quand on connaît son périmètre fonctionnel pour un cas d'utilisation ?

Appels systèmes sous Linux

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
211
Mois de parution
janvier 2018
Spécialité(s)
Résumé
Où se trouve la frontière entre l'espace utilisateur et l'espace noyau ? Comment l'un et l'autre peuvent-ils interagir ensemble alors qu'ils ne s'exécutent pas avec les mêmes privilèges ? Comment une application peut-elle invoquer des fonctionnalités du système d'exploitation ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans la suite de cet article.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous