Temps Réel Dur avec Xenomai sur processeur ARM AT91

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
15
Mois de parution
juillet 2015


Résumé

Cet article a pour but de montrer la mise en œuvre de Xenomai, solution de Temps Réel Dur sous Linux sur une carte cible ARM9 AT91. La mise en œuvre est décrite de façon détaillée montrant quels outils utiliser pour mesurer des temps de latence afin de savoir de façon précise si la carte cible peut remplir les conditions Temps Réel Dur imposées par un éventuel système à piloter par cette carte. La démarche mise en œuvre peut s’appliquer à toute autre carte cible ARM et de façon plus globale à toute carte cible exécutant Xenomai.


1. La carte cible ARM AT91

La carte cible AT91 mise en œuvre dans cet article est une carte de développement de moyenne gamme de la société bordelaise Eukréa permettant de mettre en œuvre le processeur ARM9 AT91RM9200. L’architecture du processeur AT91RM9200 est donnée sur la figure 1.

 

arm920t

 

Figure 1 : Architecture du processeur AT91RM9200.

La carte cible possède les fonctionnalités suivantes :

- ARM920T ARM Thumb Processor, v4T Architecture :

  • 200 MIPS at 180 MHz ;
  • Memory Management Unit ;
  • 16-KByte Data Cache, 16-KByte Instruction Cache ;
  • In-circuit Emulator including Debug Communication Channel ;
  • 16K Bytes of SRAM and 128K Bytes of ROM ;
  • Ethernet MAC 10/100 Base-T ;
  • USB 2.0 Full Speed ;
  • Multimedia Card Interface ;
  • 4 Universal Synchronous/Asynchronous Receiver/Transmitters ;
  • Master/Slave Serial Peripheral Interface SPI ;
  • Two 3-channel, 16-bit Timer/Counters ;
  • IEEE 1149.1 JTAG Boundary Scan.

- Synchronous dynamic...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Créez simplement votre périphérique matériel avec le langage C

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
29
Mois de parution
avril 2019
Spécialité(s)
Résumé

Cet article présente la création et la mise en œuvre d’un périphérique matériel libre sous Linux embarqué pour la carte ZedBoard, utilisant un circuit FPGA Zynq. La synthèse de haut niveau HLS, à l’aide du langage C, sera utilisée ici pour la création du périphérique matériel.

Créez et pilotez votre périphérique matériel sous Linux embarqué

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
214
Mois de parution
avril 2018
Spécialité(s)
Résumé

Cet article présente la création et la mise en œuvre d’un périphérique matériel libre sous Linux embarqué pour la carte ZedBoard qui est basée sur la dernière génération de circuits FPGA Zynq de Xilinx. La méthode de développement conjointe matériel/logiciel est ainsi mise en œuvre sur le circuit FPGA Zynq qui intègre un processeur hardcore ARM Cortex-A9 double coeur.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous