Quelques vulnérabilités du SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
100
Mois de parution
novembre 2018
Domaines


Résumé

Beaucoup de buzz, doutes, confusions et incertitudes tournent autour du SDN (Software Defined Networking), de ses multiples déclinaisons dans des produits commerciaux. Dans cette époque de cyberguerre, beaucoup de craintes portent aussi sur la sécurité de l'architecture SDN. Dans cet article, après une introduction à l'approche SDN, nous présentons des vulnérabilités récemment découvertes par la brigade securité et performance du projet open source ONOS (Open Network Operating System).


Après une rapide introduction au SDN (Software-Defined Networking) et ses protocoles, cet article présente trois vulnérabilités qui ont animé le domaine du SDN ces derniers mois.

1. SDN : une nouvelle approche pour opérer un réseau

Dans un réseau traditionnel, chaque nœud (routeur, commutateur, pare-feu, etc.) est un agent décisionnel indépendant apte à prendre et exécuter des décisions de transfert et traitement de trafic, et ce au sein d'un environnement souvent fermé, lié à une implémentation propriétaire. Un tel environnement typiquement empêche ou limite fortement la capacité de personnaliser ou programmer le comportement du noeud de réseau dans la gestion du trafic. De plus, en cas de noeuds de constructeurs ou environnements de configuration différents, à un tel faible niveau de programmabilité s'associe la difficulté de devoir travailler avec des interfaces de configuration différentes. Pour répondre à ce type de besoin, les systèmes de...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite
Références

[1] D.Kreutz and al, « Software-Defined Networking: A Comprehensive Survey », Proceedings of the IEEE, Jan. 2015.

[2] N. McKeown and al, « OpenFlow: enabling innovation in campus networks », SIGCOMM Comput. Commun. Rev., vol. 38, no. 2, pp. 69–74, Mar. 2008.

[3] N. McKeown and al, « Security in Software Defined Networks: A Survey », IEEE Communications Surveys & Tutorials, Jan. 2015.

[4] Security and Performance Analysis brigade, projet ONOS : https://wiki.onosproject.org/pages/viewpage.action?pageId=12422167

[5] K. Thimmaraju and al, « Outsmarting Network Security with SDN Teleportation  », IEEE European Symposium on Security and Privacy, 2017.

[6] S. Hong and al, « Poisoning Network Visibility in Software-Defined Networks: New Attacks and Countermeasures », NDSS 15, 2015.

[7] https://nvd.nist.gov/vuln/detail/CVE-2014-5035



Articles qui pourraient vous intéresser...

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.

Introduction au dossier : Sécurité de l’orchestrateur Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Ce dossier s’intéresse à un système de plus en plus déployé aujourd’hui, à savoir l’orchestrateur Kubernetes. Au-delà de l’effet de mode évident dans son adoption actuelle, l’intérêt croissant pour ce projet nous amène forcément à nous poser une question essentielle : qu’en est-il de sa sécurité ? Devenu un standard de facto pour l’orchestration de conteneurs, Kubernetes, qui signifie gouvernail en grec, présente une architecture complexe et les possibilités de se tromper avec des conséquences importantes pour la sécurité d’un cluster sont nombreuses.