Développez avec JAVA sous OpenBSD

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
149
Mois de parution
mai 2012


Résumé
Amis développeurs du monde JAVA, vous rêvez d'un OS propre, stable, sécurisé, et qui rend jaloux tous vos collègues au boulot ? Ou plutôt vous êtes fatigué de cet Ubuntu avec Unity / GNOME Shell / TrucGraphiqueRelou ? Laissez moi alors vous guider dans ce processus simple d'installation qui vous permettra d'avoir OpenBSD, GNOME 2, SUN JAVA et Netbeans. Un vrai desktop de dev' sur un OS super poilu :)

1. Introduction

La fiabilité et la sécurité d'OpenBSD n'étant plus à démontrer, je vous laisserai juge sur ce point. On me demande souvent pourquoi passer sous OpenBSD est-il bien. Pourquoi pas un autre BSD ou un autre système ? La réponse la plus simple est la suivante : le système d'exploitation qui répond à tous vos besoins est celui qu'il vous faut. Et dans le cas d'un environnement de développement amateur ou professionnel, il est à mon goût, un bon choix que de prendre OpenBSD comme workstation.

Dans un premier temps, il vous faudra OpenBSD avec Xorg installé sur votre machine.

L'installation d'OpenBSD n'est pas complexe et ce n'est pas le but de l'article de la décrire ici, je vous renvoie donc...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Accédez à votre entreprise même depuis votre hamac avec OBM !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
75
Mois de parution
janvier 2013
Spécialité(s)
Résumé
OBM ou Open Business Management, est un groupware libre d'envergure ! « Oui c'est bien beau tout ça, mais ça sert à quoi ? ». C'est ce que nous allons voir dans cet article... À quoi ça sert, comment le mettre facilement en place, y connecter son téléphone et plein d'autres choses sympas encore !

Installation de Linshare sur Debian Squeeze

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
144
Mois de parution
décembre 2011
Spécialité(s)
Résumé
Ne vous est-il jamais arrivé de tomber sur la problématique d'un envoi de fichier trop gros par mail ? Et la personne en face (oui Mme Michu !) qui ne sait pas comment se connecter en reverse SSH pour accéder à vos fichiers, ni même lancer un pauvre client FTP pour récupérer son précieux.Pour faire simple, vous en avez marre d'utiliser http://dl.free.fr ? Dans ce cas, LinShare est là !LinShare est une solution de partage de fichiers en ligne via une interface web simple et jolie, tout ceci de manière sécurisée et même chiffrée si on le souhaite. Autrement dit, LinShare est un coffre fort web.

Postfix + Amavis + ClamAV + SpamAssassin + Dovecot = un serveur de mail installé en 1h

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
113
Mois de parution
février 2009
Résumé
Cet article a pour but d'expliquer l'installation d'un serveur de courrier filtrant les virus et les spams. Puis, nous allons voir comment permettre l'accès au courrier grâce à IMAP/IMAPS et l'envoi de courrier depuis un réseau extérieur via une authentification sécurisée.Il a été fait sur Debian Etch, mais, à quelques détails près, il peut être utilisé pour d'autres distributions GNU/Linux sans problème.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous