L'écriture musicale avec MuseScore

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
70
Mois de parution
mars 2012
Spécialité(s)


Résumé
Sur notre système préféré, lorsqu'on souhaite écrire simplement de la musique sur une partition, on est généralement balloté entre les grosses machines comme RoseGarden [1] ou les assistants à LilyPond [2] comme Frescobaldi [3], dont le temps d'apprentissage est assez conséquent. Penchons-nous sur un logiciel plus abordable...

Ce logiciel se nomme MuseScore [4], comme une invocation des muses sur les partitions (scores en anglais) de vos œuvres. La dernière version (1.1) est disponible parmi les paquetages de toutes les « bonnes » distributions. À noter que MuseScore est développé principalement sous KUbuntu en s'appuyant sur la bibliothèque Qt4, grâce à laquelle on peut également l'installer sur les systèmes fermés.

Le principal intérêt de MuseScore, du moins aux yeux de votre serviteur, est de permettre une édition complètement graphique d'une partition, sans qu'il soit nécessaire de paramétrer un séquenceur MIDI ou d'entrer des codes ésotériques. La partition peut ensuite être convertie en fichier audio (MIDI, WAV...), au format LilyPond ou MusicXML, en un document PDF, PostScript, voire en image bitmap PNG ou vectorielle SVG. Dans ces derniers cas, MuseScore exploite les immenses possibilités du logiciel LilyPond, la référence dans la production de partitions. En exagérant...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

C++20 : Concepts en pratique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
122
Mois de parution
décembre 2022
Spécialité(s)
Résumé

Techniques bien concrètes plutôt que notions philosophiques pour améliorer considérablement l’expressivité de la programmation générique en C++, les concepts introduits par le standard C++20 ouvrent la voie à des codes plus clairs, plus facilement corrigibles en cas d’erreur. Cerise sur le gâteau, les nouvelles syntaxes ne sont pas aussi obscures qu’on aurait pu le craindre.

Qt on the Web

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
219
Mois de parution
octobre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Le cadriciel C++ Qt est considéré depuis longtemps comme l’un des meilleurs pour le développement d’applications, qu’elles soient dotées ou non d’une interface graphique, qu’elles soient destinées aux PC classiques, aux appareils mobiles ou aux systèmes embarqués. Qt est ainsi disponible pour pratiquement toutes les plateformes majeures existantes. Il en restait une dernière à conquérir : celle des applications web. Ce qui était un vieux rêve pour beaucoup est en passe de devenir une réalité.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous