Rechercher un article


Gestionnaire de consoles pour grappe de serveurs

GNU/Linux Magazine n° 177 | décembre 2014 | Lionel Tricon
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L’ubiquité est la faculté divine d'être présent partout en même temps ou présenté différemment, la faculté d'être présent physiquement en plusieurs lieux à la fois. Nous allons vous proposer d'appliquer cette utopie au sein d'une grappe de plusieurs machines sous Linux sur le principe suivant : tapez une fois dans une console, appliquez N...

Lire l'extrait

L'environnement POSIX du mini serveur embarqué en C

GNU/Linux Magazine n° 177 | décembre 2014 | Yann Guidon
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Après les explications données précédemment sur le fond et la forme de HTTaP [1][2], nous pouvons commencer à coder notre petit serveur embarqué. Nous nous concentrons sur les fonctions de bas niveau essentielles au support du protocole HTTP/1.1. En effet, nous devons d'abord régler de nombreux détails en langage C, comme la configuration et les...

Lire l'extrait

Approche détaillée des futex (partie 2/4)

GNU/Linux Magazine n° 175 | octobre 2014 | Rachid Koucha
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Après un premier opus sur la notion de futex, ce second article aborde la face cachée du concept de futex dans la mesure où il donne une vue détaillée des traitements réalisés au sein du noyau de Linux. Cette connaissance permet d'utiliser les futex de manière efficace et robuste.

Article gratuit !

Approche détaillée des futex (partie 1/4)

GNU/Linux Magazine n° 173 | juillet 2014 | Rachid Koucha
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

À l'origine, à travers les sémaphores des outils de communication inter-processus (IPC), System V, Unix et par la suite Linux offraient des mécanismes de synchronisation assez lourds en termes de performance. Ces derniers ont peu à peu cédé la place à la notion de futex, issue des travaux de H. Franke, R. Russel et M. Kirkwood [1]. Linux propose...

Article gratuit !

Réutiliser du code C/C++ natif sous Android avec le Native Development Kit (NDK)

GNU/Linux Magazine n° 167 | janvier 2014 | Sylvain Saurel
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Apparu dès les débuts de la plateforme, le Native Development Kit (NDK) offre la possibilité aux développeurs d’embarquer au sein de leurs applications Android des bibliothèques C ou C++  ayant déjà fait leurs preuves. Bien entendu, l’utilisation du NDK reste réservée à des applications bien spécifiques pour lesquelles le recours au NDK...

Lire l'extrait
89 résultats

Magazine

Domaines

Tags