Les articles de Létrillard Stéphane

Défi de l'analyse forensique des ordiphones

Magazine
Marque
MISC
Numéro
51
|
Mois de parution
septembre 2010
|
Domaines
Résumé
La notion de « convergence des technologies » est devenue une expression à la mode, souvent employée pour vanter les mérites et les capacités des derniers téléphones ou autres équipements mobiles. Ces derniers téléphones, appelés maintenant « ordiphones » (et non plus « smartphones ») dans la langue de Molière, allient à la fois les fonctionnalités d'un PDA , « Personal Data Assistant », (voire d'un ordinateur portable) et celles d'un téléphone portable. Si ces équipements constituent une véritable révolution technologique, les schémas et méthodes d'analyse criminalistique doivent-ils aussi connaître leur propre révolution ?Après avoir abordé dans un premier temps quelques généralités sur ces appareils, nous verrons en quoi ces ordiphones constituent un vrai défi lors de leur analyse forensique. Nous aborderons ensuite les méthodes mises en place par le département informatique et électronique de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale pour relever ce défi. Nous précisons que cet article ne s'intéressera pas à l'analyse de la mémoire vive d'un ordiphone, de type « Live forensics », ni de sa carte SIM.