Les articles de Le Toux Vincent

Active Directory : transformer une faiblesse en point fort

Magazine
Marque
MISC
Numéro
93
|
Mois de parution
septembre 2017
|
Domaines
Résumé
Dans le premier article publié en mai 2016 et intitulé « Active Directory : nouveaux challenges à venir », une méthodologie était présentée permettant de calculer un niveau de risque de l’Active Directory en s’appuyant sur un ensemble de règles. Voici comment cette méthode a été mise en pratique à travers l’outil PingCastle développé pour Engie.

Active Directory : nouveaux challenges à venir

Magazine
Marque
MISC
Numéro
85
|
Mois de parution
mai 2016
|
Domaines
Résumé
Depuis 2012 sont apparues des publications à propos de la compromission de l'Active Directory et des vulnérabilités dans les mécanismes d'authentification Kerberos. Mimikatz, implémentant certaines attaques, et le site adsecurity.org fournissant un mode d’emploi deviennent de plus en plus connus. Votre Active Directory est-il en mesure de résister à ces nouvelles attaques ?

Retour d'expérience sur le déploiement d'un SOC : vulnerability management

Magazine
Marque
MISC
Numéro
73
|
Mois de parution
mai 2014
|
Domaines
Résumé
Côté offensif, l’exploitation d’une vulnérabilité peut parfois être considérée comme de l’art au même titre que certaines démonstrations mathématiques et la rubrique « exploit corner » de ce magazine en est l’illustration. La gestion des vulnérabilités côté défensif n’a malheureusement pas le même écho auprès du public. Le but de cet article est de partager ce qui a été appris suite à la mise en place d’un processus de gestion des vulnérabilités à l’échelle d’une société du CAC40, tant sur la technique que sur l’organisation.

Boot sécurisé : premier pas vers l'informatique de confiance ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
48
|
Mois de parution
mars 2010
|
Domaines
Résumé
Non, les virus de boot ne sont pas morts. Au contraire, ils ont fait un retour fracassant sous le nom de bootkit. Ignorant le cryptage des disques, ils représentent la solution pour extraire des informations compromettantes lorsque l'accès physique est permis. L'informatique de confiance dont on nous vante les mérites depuis une éternité est-elle un moyen de se débarrasser efficacement et à peu de frais de cette nouvelle menace ?