Les articles de Guinamant Jean-Yves

La rétroconception de puces électroniques, le bras armé des attaques physiques

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
7
|
Mois de parution
mai 2013
|
Domaines
Résumé

Les grandes conférences mondiales de « hacking » du moment comme Black-Hat, CHES ou encore le CCC (Chaos Computer Congress) en Europe [1] [2], présentent régulièrement des résultats et des travaux faisant appel à des méthodes de rétroconception de puces électroniques. Ces techniques sont utilisées pour mettre en évidence des failles de sécurité de dispositifs numériques présentant un caractère sensible en matière de confidentialité, intégrité et disponibilité de service. En effet, elles permettent de porter des attaques intrusives au plus bas niveau d’intégration de l’électronique, c’est-à-dire le « silicium », dans le but d’escamoter des protections physiques ou encore d’extraire des éléments secrets (codes, algorithmes, clés…).