Améliorer les performances d’OpenPOWERLINK avec Rtnet

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
19
Mois de parution
juillet 2016
Domaines


Résumé
Dans le 15ème numéro d’Open Silicium [1], nous avons vu comment mettre en place RTnet [2], le protocole réseau temps-réel de Xenomai [3], sur une carte de développement BeagleBone Black [4]. Nous avons également eu un aperçu des possibilités offertes par ce protocole avec une application à openPOWERLINK [5], une pile réseau déterministe. Dans cet article, nous allons mesurer les gains en performance d’une telle solution sur une BeagleBone Black.

Introduction

Nous allons dans un premier temps patcher et compiler un noyau 4.1.x pour la carte BeagleBone Black. Ensuite, nous mettrons en place les outils de Xenomai 3.x ainsi qu’un pilote RTnet sur la carte de développement. Enfin, nous réaliserons des tests de performances d’openPOWERLINK pour mesurer les gains apportés avec RTnet par rapport à un noyau PREEMPT-RT [6].

1. Xenomai 3.x sur BeagleBone Black

Pour installer le co-noyau temps-réel Cobalt de Xenomai, il est nécessaire de patcher un noyau Linux d’une version supérieure ou égale à 3.10. Or, dans les précédents numéros de votre magazine préféré, nous avons utilisé un noyau 3.8 sur la BeagleBone Black. Par conséquent, nous allons commencer par migrer vers un noyau plus récent, que nous modifierons pour accueillir Cobalt.

1.1 Patch d’un noyau 4.1 pour le support d’I-pipe

Vous trouverez un patch déjà prêt à appliquer sur le noyau de la BeagleBone Black, ainsi qu’un fichier defconfig à l'URL



Articles qui pourraient vous intéresser...

Arithmétique sur divers systèmes embarqués aux ressources contraintes : les nombres à virgule fixe

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
113
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Tracer les fractales de Mandelbrot ou de Newton sur de petits microcontrôleurs 8 bits ou 32 bits nous donne l’opportunité d’appréhender la représentation des nombres en virgule fixe pour une implémentation efficace de l’arithmétique – même sur des nombres complexes – sur systèmes embarqués à ressources réduites. Pouvoir tester le même code sur une multitude de plateformes impose de structurer son code pour séparer la partie algorithmique et l’accès aux ressources matérielles : nous allons proposer une architecture de code et de Makefile compatible à la fois avec des tests sur PC et sur diverses architectures de microcontrôleurs, en faisant appel aux stubs.

Le Bruit de fond d'Internet

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Le nombre et la variété des ressources exposées sur Internet sont sans précédent. Leurs firmware ou OS sont, eux, très souvent des clones. Cette conjonction de facteurs ouvre de nombreuses opportunités pour les pirates.

Zerologon pour les (mots de passe) nuls

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

ZeroLogon est LA vulnérabilité de septembre 2020 qui expose de nombreux domaines Windows à une compromission totale via un scénario d’exploitation réaliste et fiable. Mais ce qui donne à Zerologon ses lettres de noblesse c’est qu’elle repose essentiellement sur la mauvaise utilisation d’un algorithme cryptographique permettant de réaliser une attaque à clair choisi particulièrement astucieuse. Zoom sur la vulnérabilité la plus passionnante de la rentrée 2020 !