Le framebuffer du Kobo Glo

Open Silicium n° 006 | mars 2013 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Après avoir exploré largement le système du Kobo Glo, reconstruit et modifié le comportement du noyau comme du bootloader, il est temps à présent de nous pencher sur l'élément qui fait la spécificité de ce type de périphérique : l'écran E-Ink et sa prise en charge depuis Linux. Nous allons voir que même en l'absence de sources nous permettant de baser nos expérimentations, il est parfaitement possible de développer un outil nous permettant d'afficher ce qui nous chante sur le périphérique.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article