Polycaprolactone : une matière pour les nuls en mécanique

Open Silicium n° 004 | octobre 2011 | Denis Bodor
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

On a beau faire des efforts, dans certains domaines on est moins doué que dans d'autres, sans doute par manque de réel intérêt pour l'activité en question. Pour ma part, la mécanique fait partie de ces domaines. Dès qu'il s'agit de modeler ou réaliser des éléments mécaniques, cela devient du grand n'importe quoi, pas solide pour deux sous et généralement peu fiable, fragile et laid. Heureusement, il existe des matériaux magiques pour compenser un peu (sauf pour la laideur).

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article