Du code et des coquilles : fondamentaux pour l’écriture de shellcodes

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines


Résumé

Les shellcodes : mystérieux pour les débutants en sécurité, puissants pour les pentesters aguerris, fascinants pour tous. Les maîtriser est une étape sans doute obligatoire sur les voies de la sécurité offensive, tant ils sont utiles, voire indispensables. Explorons-les !


Le lecteur de ce magazine étant a priori capable de lire la définition Wikipédia d’un shellcode [1], nous ne lui ferons pas l’offense de paraphraser cette dernière ; disons simplement que, dans la suite de cet article, on appellera shellcode toute chaîne de caractères permettant de déclencher une exécution de commandes au sein d’un programme cible.

Cette chaîne de caractères est généralement envoyée en paramètre d’entrée du programme cible, et les commandes à exécuter aboutissent souvent au lancement d’un reverse shell.

Un shellcode est intéressant, car :

  • On peut fréquemment l’envoyer en entrée d’un programme. Tout programme n’assainissant pas correctement les caractères qu’il lit ou ne vérifiant pas leur taille est susceptible d’être vulnérable.
  • Il permet de s’abstraire des langages de programmation de haut niveau, puisque les caractères envoyés dans un shellcode correspondent à des instructions assembleur,...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Zéro SQLi malgré les développeurs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines
Résumé

Nous proposons une méthode pour effectuer des requêtes SQL qui garantit l'invulnérabilité aux injections SQL, y compris lorsqu'elle est utilisée par un développeur pressé ou incompétent, contrairement aux requêtes paramétrées. Basée sur l'utilisation d'arbres de syntaxe abstraite, elle permet facilement de construire des requêtes dynamiques et est plus facile à mettre en œuvre qu'un ORM. Nous proposons une bibliothèque Java implémentant nos idées, mais la méthode peut s'appliquer à d'autres langages de programmation et d'autres types de requêtes.

Introduction à QBDI et ses bindings Python

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines
Résumé

Le présent article traite de l'outil d'instrumentation dynamique QBDI. C'est un framework de DBI (Dynamic Binary Instrumentation), comparable à d'autres projets publics tels qu’Intel PIN, Valgrind ou encore DynamoRIO. Avant d'entrer dans le vif du sujet, quelques rappels peuvent s'avérer nécessaires…

Introduction au dossier : Python au service de la recherche et l’exploitation de vulnérabilités

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines
Résumé

Quand on s’adonne aux plaisirs de la sécurité informatique, il est ce moment où doivent s’aligner les idées et la pratique, c’est-à-dire la production d’une preuve de concept. Et quand il faut écrire du code, le choix du langage s’impose forcément : d’un côté, il y a les contraintes fortes qui nous donnent des possibilités restreintes, et de l’autre il y a nos bas instincts qui prennent la solution qui produira le plus rapidement possible le résultat escompté.