Metasploit is not an exploit framework

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
14
Mois de parution
octobre 2016
Domaines


Résumé

Pour tout pentesteur, Metasploit est incontournable. Grâce à ce framework, les professionnels comme les script-kiddies ont accès à une large base de données de codes d’exploitation relativement fiables, clef en main. Il suffit de quelques lignes de commandes, voire de quelques clics si on utilise Armitage, pour exploiter des vulnérabilités parfois critiques. Même pas besoin de comprendre ! Cet article ne se concentrera absolument pas sur cet aspect et tentera plutôt de vous démontrer qu’il s’agit surtout d’un merveilleux outil de gestion, bien plus efficace qu’Excel en test d’intrusion.


1. Introduction

1.1 Historique du projet

En 2003, H.D. Moore (que je ne vous ferai pas l’affront de présenter) crée Metasploit. L’objectif du projet est de fournir une collection d’outils réseau portable. Le projet est donc développé dans un langage de script de l’époque : Perl. Avec le temps, ce framework évolue considérablement et devient un véritable environnement de développement et d’exploitation de vulnérabilités. En 2007, le projet est totalement réimplémenté en Ruby, aussi étrange que cela puisse paraître, afin de bénéficier d’un meilleur support du multithreading et une meilleure portabilité, notamment sur Windows. En 2009, le projet est acquis par Rapid7, qui propose, en plus de la version open source « community », deux versions commerciales : « Metasploit Express » et « Metasploit Pro ».

1.2 Principales fonctionnalités

Metasploit est annoncé comme une plateforme de pentest permettant de découvrir, valider et exploiter...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Avec le Spanning Tree Protocol, suis-je en sécurité dans mon réseau ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans le cadre des hors-séries sur les retours aux fondamentaux, cet article aura comme sujet le protocole STP (Spanning Tree Protocol). Inventé en 1985 par Radia Perlman, il permet principalement d’assurer une liaison réseau redondante et sans boucle. Ce protocole étant primordial au sein d’un réseau de moyenne à grande envergure, s’il n’est pas correctement configuré, cela pourra alors permettre à des attaquants de compromettre le réseau.

Return oriented programming 101

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Le Returned Oriented Programming (ou ROP) est une technique permettant d'exploiter des programmes disposant de la protection NX (No eXecute) ou DEP (Data Execution Prevention). L'objectif de cet article est de vous présenter les bases du ROP, ainsi que l’exploitation pas-à-pas d’un programme d’entraînement via l'utilisation de la bibliothèque python pwntools [1]. Dans un souci de simplicité, la démonstration sera réalisée sur un programme s'exécutant sur un système Linux 64 bits. Bien entendu, cette démonstration reste applicable sur d'autres architectures (ARM, MIPS, etc.).

Use-After-Free dans le noyau Linux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pièce logicielle qui a accompagné les deux dernières décennies, le noyau Linux est un système relativement complet qui dispose d’un allocateur de mémoire dynamique. Comme tous les logiciels classiques, le noyau est ainsi régulièrement sujet à des vulnérabilités de type Use-After-Free via cet allocateur.

Introduction au dossier : Sécurité système & logiciel - Exploitation & contre-mesures

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La thématique de ce hors-série, comme vous avez d’ores et déjà pu le remarquer, est dédiée à la sécurité système et logiciel. Derrière cette terminologie qui couvre un large spectre de ce que peut être la sécurité, l’idée est de continuer les hors-séries qui traitent des fondamentaux de sous-domaines de la sécurité informatique.

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.