Plus dur, meilleur, plus fort avec Scapy !

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
11
Mois de parution
juin 2015
Spécialités


Résumé

Développé par Philippe Biondi, Scapy est un outil écrit en Python facilitant la création de paquets, ainsi que leurs envois et leurs réceptions sur le réseau. En dépit d'une documentation exemplaire, la rumeur veut que Scapy soit lent. S'il est vrai que les performances ne sont pas tout le temps au rendez-vous, il faut rappeler que Scapy a été développé pour permettre un prototypage rapide et une interaction complète avec les paquets émis et reçus. Par conséquent, un nombre important de « détails » sont silencieusement gérés par Scapy, comme le choix de l'adresse IP source ou le calcul des checksums. Cet article présente différents trucs et astuces [1] permettant d'améliorer sensiblement ses performances sous Linux. Il s'adresse aux utilisateurs avancés de Scapy.


1. Scapy 2.3.1

La version 2.3.1 de Scapy est disponible depuis la fin de l'année 2014. Il s'agit de la première version stable depuis 2011. Début mars 2015, elle est intégrée dans Gentoo, Arch Linux et pip. Le projet est désormais géré sur Bitbucket [2], ce qui facilite le suivi des bugs, leurs corrections et l'ajout de nouvelles fonctionnalités.

Depuis la version 2.2.0, Scapy peut désormais gérer de nouveaux protocoles dont IPsec, DNSSEC, CARP et LDP. Une nouvelle fonction de cache de paquets a également été intégrée par Pierre Lalet. Elle permet de conserver une copie exacte du paquet décodé par Scapy (lors de sa lecture depuis un fichier PCAP ou sa capture sur le réseau) rendant l'écriture dans un fichier PCAP, ou l'envoi sur le réseau plus rapide s'il n'a pas été modifié par l'utilisateur. Dans le cas du DNS, certains paquets reconstruits pouvaient être différents des paquets reçus, car Scapy ne gère pas la compression des noms de domaines, ce...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sécurité des infrastructures 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Les réseaux 5G allient encore plus de technologies différentes que les réseaux 4G, ce qui entraîne une complexité de réseau rarement égalée, et donc une sécurité bien difficile à assurer pour les opérateurs comme pour les clients. Malgré les améliorations de sécurité sur le service mobile 5G, il reste de nombreuses manières d’attaquer (et de défendre) les infrastructures 5G de l’opérateur.

Retours d’un hackathon 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Encore insouciant de la crise qui allait frapper le monde fin 2019, un hackathon de 24h a eu lieu à l’université d’Oulu [1] en Finlande afin d’anticiper les attaques sur les futures installations 5G de manière pratique. Nous verrons dans cet article comment il a été possible d’avoir la main sur la quasi-totalité d’un réseau 5G privé comme celui du campus d’Oulu à partir d’une carte USIM et d’un téléphone 5G. Puis, nous verrons d’autres perspectives en termes de tests d’intrusion avec les outils publics actuels.

mod_md : quand Apache se met à parler couramment Let's Encrypt

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
125
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

L’autorité de certification (AC) Let’s Encrypt a ouvert son service au public le 12 avril 2016. La part du trafic web chiffré ne cessa alors d'augmenter pour représenter actuellement près de 90% du trafic total. Sur le plan technique, Let’s Encrypt a pu réaliser un tel exploit notamment grâce à ACME, son protocole normalisé par l’IETF d’obtention automatisée de certificats. De nombreux clients ACME en ligne de commandes ont été développé et ont répondu à beaucoup de cas d’usage. Plus récemment, une étape supplémentaire a été franchie avec l’intégration de l’obtention de certificats Let’s Encrypt directement au sein de composants d'infrastructures comme HAProxy, Traefik ou les serveurs web Caddy et Apache et son module mod_md. C’est de ce dernier dont nous allons parler ensemble aujourd’hui.

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

La téléportation, de la fiction au SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Spécialités
Résumé

L’art de se téléporter n’est plus réservé au cinéma ! Suite au développement de nouveaux paradigmes tels que le SDN, facilitant le déploiement de firewalls, la sécurité du plan de données a considérablement augmenté. Mais est-il possible d’éviter ces points de passage pour exfiltrer des données entre deux extrémités d’un réseau ? Au lieu de chercher un trou dans le mur, ne serait-il pas plus simple de trouver un moyen de le contourner ? C’est là l’ambition des techniques de téléportation. Nous explorerons les différentes techniques exploitant ce concept, puis nous reproduirons l’une de celles-ci sur un contrôleur SDN, ONOS.