Reverse engineering d'une charmante application 16 bits

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
6
Mois de parution
novembre 2012
Domaines


Résumé

Petit flashback. Nous sommes à la fin des années 90, Windows Millenium est sur le point de sortir, les baladeurs mp3 commencent à se multiplier, et dans l'indifférence générale, les New Executable (NE) de Microsoft périclitent. Heureusement, quelques braves logiciels à la pointe de la technologie persistent à assurer la compatibilité avec Windows 3.x. Nous allons nous intéresser aujourd’hui à l’un d’entre eux, qui porte le doux nom, ô combien évocateur, de charme.exe.


1. Présentation du problème

1.1 Disclaimer

Cet article se veut avant tout didactique et dans la mesure du possible divertissant. Il n’est pas attendu du lecteur une connaissance poussée en RE. Les fichiers sur lesquels portent cette étude peuvent être trouvés ici [PCFun39].

1.2 Description du logiciel

Le logiciel charme.exe est un binaire 16 bits dont le but est de déchiffrer des fichiers pour adultes en échange d’un code obtenu par minitel. Ces fichiers chiffrés portent l’extension .XXX et sont stockés dans le répertoire ADULTES.

Des images en clair sont également disponibles pour attirer le chaland. Elles portent l’extension .ICA. Il est amusant de noter que des images bonus sont également présentes, sous l’extension .IBA. Elles sont accessibles une fois un premier déchiffrement effectué et ne différent en rien des images précédentes. Il est facile alors de changer leur extension pour les rendre disponibles immédiatement...

1.3...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

La téléportation, de la fiction au SDN

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

L’art de se téléporter n’est plus réservé au cinéma ! Suite au développement de nouveaux paradigmes tels que le SDN, facilitant le déploiement de firewalls, la sécurité du plan de données a considérablement augmenté. Mais est-il possible d’éviter ces points de passage pour exfiltrer des données entre deux extrémités d’un réseau ? Au lieu de chercher un trou dans le mur, ne serait-il pas plus simple de trouver un moyen de le contourner ? C’est là l’ambition des techniques de téléportation. Nous explorerons les différentes techniques exploitant ce concept, puis nous reproduirons l’une de celles-ci sur un contrôleur SDN, ONOS.

Découverte de la puce Titan M a.k.a Citadel

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La puce Titan M ou Citadel est une puce sécurisée sur laquelle repose en grande partie la sécurité des terminaux Android de Google, la gamme Pixel. Dans cet article, nous détaillerons le fonctionnement interne et les usages de ce composant pour lequel peu d’information publique est disponible à ce jour. Nous donnerons également plusieurs pistes pour aider le rétro-ingénieur à travailler sur ce projet.

Introduction au dossier : Puces sécurisées - À la découverte de la sécurité matérielle

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Le grand public est familiarisé, ne serait-ce qu’inconsciemment, au concept de puce de sécurité de par l’usage quotidien et depuis de nombreuses années des cartes à puce dans le domaine bancaire ou des cartes SIM dans la téléphonie mobile. Des puces dédiées à la sécurité ont également fait leur apparition dans certains de nos équipements du quotidien (ordinateur portable, smartphone), qu’il s’agisse de microcontrôleur dédié disposant de fonctionnalités liées à la cryptographie (stockage de clef de chiffrement) tel un TPM, ou d’un mode d’exécution sécurisé intégré au processeur principal, à l’instar de SGX pour Intel, de TrustZone chez ARM et de PSP pour AMD.

Spectre, 3 ans après

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Spectre, et son pendant Meltdown, est une faille qui repose sur l’architecture moderne de nos processeurs. Dans cet article, nous verrons l’impact que cette vulnérabilité a eu sur le développement d’applications web.