Les DRM sous toutes leurs facettes

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
5
Mois de parution
avril 2012
Domaines


Résumé

En février 2007, le PDG d’Apple, Steve Jobs, écrivit une lettre ouverte au monde dénonçant les DRM (Digital Right Management) et leur utilisation par l’industrie musicale. Dans cette lettre, S. Jobs affirmait : les DRM ne fonctionnent pas, et pourraient ne jamais fonctionner, pour empêcher le piratage de la musique ». Le monde reçut cette prise de position, et des blogs apparurent pour tenter d’interpréter le sens de cette lettre. Le débat sur les DRM avait commencé avant cela, et continue encore aujourd’hui. Au cours du temps, tout le monde s’est forgé sa propre idée sur les DRM, ce qu’ils sont, comment ils fonctionnent.Mais que savent réellement les gens à propos des DRM ?


L’image partagée par tous est que les DRM empêchent de partager ou copier de la musique ou des films. Très peu de personnes comprennent en réalité la complexité de cette technologie, comment ils créent de nouveaux business models, comment ils sont construits, et comment ils peuvent être attaqués. Encore moins de personnes saisissent la complexité mathématique nécessaire à la création d’une DRM, ou le coût pour la maintenir.

Dans cet article, nous présentons les multiples aspects des DRM, toutes ses couches, leur construction et les fonctionnalités qu’elles apportent. Nous discuterons des DRM logicielles, avec quelques intrusions du côté des DRM matérielles.

1. Business model

La chose la plus intéressante à propos des déclarations de S. Jobs sur les DRM a été son timing. Quand la lettre fut écrite, l’équipe FairPlay d’Apple, celle en charge des DRM, travaillait sur une mise à jour d’iTunes permettant d’acheter et rejouer de la...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.

Introduction aux TPM (Trusted Platform Modules)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM (Trusted Platform Modules), brique de base du Trusted Computing, ont été imaginés il y a une vingtaine d’années, et pourtant ils ne sont pas très utilisés malgré leurs réelles qualités. Comment expliquer cela ? Cet article tend à fournir de premiers éléments de réponse.