If it leaks, we can kill it

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
5
|
Mois de parution
avril 2012
|
Domaines


Résumé
« S'il saigne, on peut le tuer ». Cette maxime chère à John McTiernan [JT87] résume assez bien le problème que rencontrent depuis toujours les systèmes dédiés à la sécurité : s'ils fuient, ils sont condamnés. Depuis le milieu des années 90, les circuits micro-électroniques sont la cible des attaques à canaux auxiliaires. Elles exploitent les lois de la physique pour extraire les secrets manipulés par les cartes à puce ou les accélérateurs cryptographiques. Dans cet article, nous identifions ces vecteurs de fuite et expliquons leurs méthodes d'exploitation.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Richelieu : solution du challenge de la DGSE

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

En mai 2019, la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) a organisé pour la première fois un challenge de sécurité informatique ouvert au public, qu’elle a baptisé Challenge Richelieu. Je vous invite à écouter la bande originale du Bureau des Légendes en fond sonore. Imprégnez-vous de cette atmosphère pleine de tension où les secrets sont rois, puis regardons ensemble ce que nous réservait ce challenge.

Aléa et cryptanalyse de générateurs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

La plupart des applications en cryptographie moderne nécessitent à un moment ou un autre une source d’aléa [1]. Que ce soit pour chiffrer, générer des nonces, des clés ou même des sels cryptographiques. Mais comment générer de l’aléa sur nos ordinateurs qui sont des machines déterministes ?Dans cet article, nous allons nous intéresser à la place de l’aléa dans les algorithmes de chiffrements modernes. Puis nous verrons trois CTF ou le but est de cryptanalyser des générateurs de nombres aléatoires ; cela nous permettra d’en comprendre le fonctionnement et de voir quelques attaques sur des générateurs de nombres aléatoires.

Contournement de l'API Google Play Billing

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

D'après le blog [INVESP], le montant global des paiements dits « in-app » représentait environ 37 milliards de dollars (USD) en 2017 pour les applications mobiles (Android et Apple). Ce montant représente quasiment la moitié des revenus générés par les applications mobiles (48,2%), dépassant les revenus générés par les régies publicitaires (14%), ainsi que l'achat d'applications (37,8%). Il est donc important que la sécurité de ces paiements soit correctement implémentée afin d'éviter un manque à gagner pour les développeurs des applications. Dans le cadre de cet article, nous avons passé en revue 50 applications Android afin d'étudier le fonctionnement de l'API Google Play Billing et d'identifier les vulnérabilités liées à une mauvaise implémentation. Nous détaillerons en exemple des applications vulnérables.

Introduction au dossier : éprouver la sécurité des applications mobiles

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Il serait difficile de vous convaincre qu’aujourd’hui les applications mobiles ne représentent qu’une part minime de nos usages « numériques », et qu’il n’y a aucun risque de sécurité associé. La réalité est en effet bien différente, et dans le domaine des statistiques de la démesure, le volume de smartphones vendus a de quoi impressionner : plus d’un milliard par an depuis 2015.

L’intégration du « Privacy by Design » et de la SSI dans la gestion de projets en mode V ou Agile

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

L’analyse de l’actualité ne cesse de nous alerter sur la très faible prise en compte de la sécurité native dans un grand nombre de projets et plus particulièrement sur la sous-estimation de l’intégration des exigences de protection de la vie privée.Les articles 25 du RGPD « Protection des données dès la conception et protection des données par défaut » et 32 « Sécurité du traitement », formalisent l’obligation pour le responsable du traitement de prendre en compte les exigences juridiques et techniques pendant toutes les phases des projets de la conception jusqu’à la fin de vie du système cible.Nous nous attacherons à identifier les principaux acteurs concernés et leurs modes de concertation dans les gestions de projets en V ou Agile.Nous chercherons à souligner les points d’attention et d’amélioration dans les deux méthodes.

Par le même auteur

If it leaks, we can kill it

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
5
|
Mois de parution
avril 2012
|
Domaines
Résumé
« S'il saigne, on peut le tuer ». Cette maxime chère à John McTiernan [JT87] résume assez bien le problème que rencontrent depuis toujours les systèmes dédiés à la sécurité : s'ils fuient, ils sont condamnés. Depuis le milieu des années 90, les circuits micro-électroniques sont la cible des attaques à canaux auxiliaires. Elles exploitent les lois de la physique pour extraire les secrets manipulés par les cartes à puce ou les accélérateurs cryptographiques. Dans cet article, nous identifions ces vecteurs de fuite et expliquons leurs méthodes d'exploitation.