ModSecurity : fonctionnement et déploiement

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
4
Mois de parution
octobre 2011
Domaines


Résumé

Le « Web Application Firewall » (WAF) est un élément clé dans la protection des architectures web. Dans cet article, nous détaillerons le fonctionnement du pare-feu applicatif le plus utilisé dans le monde open source : ModSecurity. Nous présenterons ses principales fonctionnalités ainsi que les points clés dans la réussite de son déploiement, en particulier vis-à-vis des contraintes de l'utilisation d'une telle technologie dans des sites à forte audience.


1. Introduction

Les Web Application Firewalls (WAF) appartiennent à la famille des pare-feu applicatifs et sont destinés à appliquer une politique de sécurité sur les flux web entrants et sortants.

Ces principes de filtrage au niveau applicatif web sont nés à la fin des années 90 avec la prise de conscience que les pare-feu réseau « classiques » n'étaient d'aucune utilité dans la prévention des attaques applicatives. La protection périmétrique étant aujourd'hui un standard, les attaques se sont alors naturellement déportées vers les portes ouvertes par défaut, à savoir les points d'entrée applicatifs et web en particulier (HTTP, HTTPS).

Aujourd'hui, la grande majorité des attaques récemment médiatisées sur des sites renommés proviennent de failles web tout à fait classiques (injections SQL, inclusion de fichier, ...) et auraient donc pu être évitées par des correctifs souvent faciles à mettre en œuvre. Nous faisons face au paradoxe entre...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Migrez de iptables vers nftables

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il y a cinq ans, je lisais un premier article sur nftables [1] : l’outil semblait intéressant, mais il n’était pas disponible sur ma machine. En 2019, une distribution majeure, Debian, a basculé sur nftables avec sa version 10 (Buster) [2] : il est donc temps de voir comment migrer du vénérable pare-feu iptables vers son successeur.

Cas pratique sur la sécurisation d'un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article présente trois exemples de problèmes de sécurité rencontrés sur des clusters Kubernetes, causés par un manque de maîtrise des applications déployées sur un cluster par ses administrateurs ou par les développeurs des applications s’y exécutant. Nous donnons ensuite des pistes afin de mieux maîtriser et sécuriser ces applications.

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.