Et pour quelques Bitcoins de plus

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
4
Mois de parution
octobre 2011
Domaines


Résumé

Le projet Bitcoin [1] est décrit par ses détracteurs comme la plus grande menace de tous les temps pesant sur Internet. Pourtant, il ne s'agit ni du dernier malware chinois (ou russe ou américain ou ...), ni d'un groupe d'hacktivistes anonymes ou humoristiques, ni du Kill Switch américain (ou russe ou chinois ou ...).Son inventeur le décrit comme un moyen de paiement électronique de pair à pair autorisant les paiements sans recours à une institution financière, sans frais et garantissant l'anonymat des acheteurs et vendeurs. Ses partisans les plus ardents voient même en lui l'arme absolue contre l'inflation quand des économistes crient à l'arnaque. Les sénateurs américains Charles Schumer et Joe Manchin ont même déposé un projet de loi visant à interdire l'utilisation de Bitcoin. Wikileaks a annoncé en juin 2011 accepter les donations en BTC.


Quelle que soit l'opinion qu'on en ait, toujours est-il que le sujet fait beaucoup parler depuis avril 2011, comme le montre le schéma ci-dessous :

 

btc-trends

 

 

 

Fig. 1 - Tendances Google autour du mot-clé « bitcoin »

Qu'en est-il vraiment ?

1 Bitcoin... Bitcoin... Vous avez dit « Bitcoin » ?

Bitcoin est une monnaie électronique créée et gérée par ses utilisateurs en mode décentralisé.

Inspiré d'études menées en 1999, le projet Bitcoin est pleinement opérationnel depuis 2009. Il a été adopté par de nombreux sites de commerce en ligne et il est ainsi possible d'acheter des biens et services aussi divers et variés que des services en ligne (VPN, VoIP, hébergement de sites, partage de fichiers, etc.) ou des biens matériels (alimentation Bio, aliments pour chiens et chats, vêtements, meubles, etc.). Pour utiliser Bitcoin comme monnaie, il suffit de l'adopter et d'utiliser le logiciel, fourni sous licence libre, par le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Répondez aux problématiques de sécurité d’accès avec OpenSSH

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Notre infrastructure est désormais stable et sécurisée tant au niveau système que réseau. Nous allons pouvoir étudier de manière un peu approfondie un logiciel particulier : OpenSSH. Ce démon réseau nous permet de nous connecter en toute sécurité sur nos serveurs via le protocole SSH. Son développement a commencé il y a plus de 20 ans chez nos amis d’OpenBSD. La liste de ses fonctionnalités est d’une longueur impressionnante. Nous allons en parcourir ensemble quelques-unes qui, je l’espère, nous permettront d’améliorer tant notre sécurité que notre productivité quotidienne.

Les lolbas, des amis qui vous veulent du bien

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Il existe des fichiers nativement présents sur Windows pouvant être détournés par un attaquant et ainsi être utilisés lors des différentes phases de compromission. Dans cet article, nous présenterons quelques cas d’utilisations de ces fichiers par des attaquants, ainsi que des solutions de prévention contre ces attaques.

Sécurité réseau dans un cluster Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

En introduisant le concept de micro-services, Kubernetes lance un nouveau défi aux solutions d’isolation et de filtrage réseau : comment gérer les droits d’accès réseau dans une infrastructure en constante mutation et dans laquelle une machine n’a plus un rôle prédéterminé ?

Définissez l'architecture de vos serveurs et installez-les

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Dans cet article, nous réfléchirons aux besoins de sécurité auxquels nos serveurs devront répondre. Il sera d’ailleurs plus question d’architecture que de serveur personnel. Pourquoi cela ? Car nos besoins vont à coup sûr évoluer dans le temps. L’approche la plus pérenne sera donc de mener une réflexion basée sur des services et non sur un serveur unique. Nous allons aussi nous attacher à assurer la résilience de nos services de base. Nos choix d’architecture auront pour objectif de pouvoir mieux détecter, contrer et éventuellement réparer les dommages causés par une attaque informatique. Nous pourrons par exemple restaurer nos services si un attaquant réussissait à prendre le contrôle du serveur. Notre plan de bataille commencera par la définition des grandes lignes de notre infrastructure, puis par la sélection de nos fournisseurs. Nous déploierons ensuite le serveur avec un premier palier de sécurisation système.