Mise en place de PKI1 et carte à puce

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
2
Mois de parution
novembre 2008
Domaines


Résumé

Face aux nouvelles menaces liées à l’interconnexion croissante des SI (commerce en ligne, dématérialisation, mobilité des salariés,…) et des menaces internes, l’utilisation de certificats électroniques s’impose comme étant l’une des solutions les plus sécurisées pour garantir le contrôle d’accès, la traçabilité et l’imputabilité, en d’autres termes, garantir l’identité de la personne ayant agi. Des infrastructures de gestion de clés (PKI) ont d’ailleurs été déployées dans de nombreuses grandes entreprises. Il apparaît même aujourd’hui des cartes d’identité nationales intégrant des certificats numériques (Portugal, Belgique,…).La sécurité d’un système bâti sur des certificats repose sur la protection des clés privées des autorités de certification, des serveurs et des utilisateurs. C’est au confinement de la clé privée de ces derniers que nous nous intéresserons : la carte à puce.


1. Les enjeux

Et voilà donc avec l’intégration des cartes dans le système, l’apparition de toutes nouvelles problématiques.

En effet, la mise en œuvre des cartes à puce dans le cadre d’une PKI ne revient pas simplement à associer à des utilisateurs un objet doté d’une certaine intelligence. Elle implique de réfléchir aux usages, donc aux applications, à l’intégration de la carte sur le poste de travail, donc au déploiement des matériels et logiciels, et de définir toutes les procédures qui rendront la carte utilisable par des humains capables d’oublier leur code PIN2 ou de perdre leur carte.

2. La carte PKI

Les cartes à puce utilisées dans les projets de PKI sont très majoritairement des cartes Java. Pour fonctionner sur le poste utilisateur, les cartes PKI utilisent :

- un lecteur de carte à puce,

- une interface applicative de haut niveau ou middleware cryptographique.

Peu ou prou, tous les fabricants de cartes fournissent des...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Investigation numérique de l’image disque d’un environnement Windows

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Une investigation numérique requiert de nombreuses étapes. Celles-ci varient en fonction des données disponibles. Une des plus importantes est l’analyse de la mémoire vive (voir MISC N°111 [1]). L’analyse de la mémoire de masse, constituée des événements propres au système d’exploitation apporte de nouveaux éléments. Une fois celles-ci terminées, la corrélation des deux nous permettra de confirmer d’éventuelles hypothèses.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.