Sûreté mémoire : le temps des cerises

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Spécialités


Résumé

L’étude et la compréhension des buffer overflow datent de 1972, et leurs premiers usages documentés de 1988 [1]. Près de 50 ans plus tard, où en sommes-nous ? Il nous faut bien admettre que la situation est déprimante : Microsoft et Google reconnaissent chacun ([2], [3]) que près de 2/3 des attaques utilisent à un moment ou un autre une vulnérabilité mémoire. Le ver Morris, qui n’était au départ qu’une preuve de concept, avait quand même coûté la bagatelle de quelques millions de dollars à l’époque… Aujourd’hui, les coûts sont abyssaux : sur le plan financier bien sûr, mais aussi pour nos vies privées, voire nos vies tout court. Face à ce problème, de nombreuses approches sont possibles : analyse statique du code, instrumentation et vérification à l’exécution, langages « sûrs »… Je vous propose d’explorer dans cet article un vieux concept remis au goût du jour, les capabilities, et tout ce qu’elles pourraient nous permettre de faire.


La sûreté mémoire désigne la protection de la mémoire contre des accès erronés (les bogues logiciels) ou frauduleux (vulnérabilité de sécurité) et peut être vue suivant deux axes :

  • la sûreté spatiale concerne les problèmes liés aux buffer overflows et autres accès hors bornes ;
  • la sûreté temporelle concerne les problèmes liés à la temporalité : use-after-free
Le titre de cet article ne fait pas référence à une marque... mais à un « tube » des années 60 ! Il a été composé peu avant l’épisode de la Commune de Paris de 1871 et y est depuis associé.

On peut blâmer avec justesse le C ou le C++ d’être des langages sans sûreté mémoire, mais ce sont ceux qui étaient disponibles en production à l’époque où les lignes de code de nos environnements ont été écrites. Réécrire toutes ces lignes dans un langage plus policé, Rust par exemple, est tout simplement impossible. Qui peut se lancer aujourd’hui dans l’aventure...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Présentation des EDR et cas pratiques sur de grands parcs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Réduire le temps de détection d'une attaque et sa remédiation est un enjeu crucial. Une technologie apportant de nouvelles solutions fait parler d'elle, son nom : EDR pour Endpoint Detection and Response. Mais qu'est-ce qu'un EDR, comment l'évaluer, le déployer ? Comment se démarque-t-il des autres solutions du marché ?

Introduction au dossier : EDR – Quel apport pour la sécurité de votre parc ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

La supervision de la sécurité des terminaux est souvent le parent pauvre des directions informatiques. Pendant longtemps, l’alpha et l'oméga en matière de gestion de la sécurité des terminaux se sont résumé à un antivirus, avec dans le meilleur des cas une console centralisée, l’application des patch tuesday et une authentification via contrôleur de domaine sans droits d'administration pour les usagers.

Résumé des attaques publiées sur les TPM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Les TPM, bien que protégés face aux attaques physiques, et certifiés à un bon niveau de sécurité par les Critères Communs (EAL4+ au minimum), ont subi depuis une vingtaine d’années quelques attaques, montrant qu’ils ne sont pas la contre-mesure inviolable pour garantir l’intégrité logicielle des plateformes numériques. Cet article se propose de résumer les principales vulnérabilités remontées au fil du temps sur les TPM du marché.