Utiliser le CVE-2020-0601 pour obtenir un accès à distance via un navigateur

Magazine
Marque
MISC
Numéro
109
Mois de parution
mai 2020
Domaines


Résumé

De nombreuses applications tierces se basent sur les API Windows pour vérifier les signatures des binaires avant installation ou chargement. En particulier, des plugins de navigateurs peuvent permettre le déploiement de programmes pour l'ajout de fonctionnalités ou les mises à jour. La parution du CVE-2020-0601 ouvre une surface d'attaque inédite pour tous ces plugins.


Que ce soit des clients VPN ou de visioconférence, certaines applications destinées au monde de l’entreprise proposent des extensions ou composants ActiveX à greffer aux navigateurs pour rendre leur utilisation plus conviviale. Pour faciliter l’interopérabilité avec les différentes versions de serveurs, ceux-ci intègrent des mécanismes de mises à jour, directement servies depuis ces serveurs. La confiance se base donc entièrement sur les signatures des paquets à installer, en utilisant les API Windows. La publication du CVE-2020-0601 remet en cause la sécurité de ces mécanismes de mise à jour puisqu’il devient possible de forger la signature de binaires arbitraires.

Pour illustrer ce propos, cet article se base sur le plugin de Chrome Cisco Webex Meetings [WEBEX].

1. Contexte

1.1 Le CVE-2020-0601

Cette vulnérabilité, remontée à Microsoft par la NSA, a provoqué une grande vague d'inquiétude. Sur Windows 10, crypt32.dll ne validait pas...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Spectre, 3 ans après

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Spectre, et son pendant Meltdown, est une faille qui repose sur l’architecture moderne de nos processeurs. Dans cet article, nous verrons l’impact que cette vulnérabilité a eu sur le développement d’applications web.

Zerologon pour les (mots de passe) nuls

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

ZeroLogon est LA vulnérabilité de septembre 2020 qui expose de nombreux domaines Windows à une compromission totale via un scénario d’exploitation réaliste et fiable. Mais ce qui donne à Zerologon ses lettres de noblesse c’est qu’elle repose essentiellement sur la mauvaise utilisation d’un algorithme cryptographique permettant de réaliser une attaque à clair choisi particulièrement astucieuse. Zoom sur la vulnérabilité la plus passionnante de la rentrée 2020 !

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Return oriented programming 101

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Le Returned Oriented Programming (ou ROP) est une technique permettant d'exploiter des programmes disposant de la protection NX (No eXecute) ou DEP (Data Execution Prevention). L'objectif de cet article est de vous présenter les bases du ROP, ainsi que l’exploitation pas-à-pas d’un programme d’entraînement via l'utilisation de la bibliothèque python pwntools [1]. Dans un souci de simplicité, la démonstration sera réalisée sur un programme s'exécutant sur un système Linux 64 bits. Bien entendu, cette démonstration reste applicable sur d'autres architectures (ARM, MIPS, etc.).