Utilisation de services en ligne légitimes par les malwares

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines


Résumé

Les fraudes sur Internet, qu’elles suivent une motivation financière ou autre, nécessitent généralement de l’ingénierie sociale, ou l’utilisation de malwares. Ces derniers sont plus ou moins furtifs au niveau de leur comportement sur le poste de travail infecté, mais aussi lors de leurs communications sur le réseau avec leur contrôleur, ou serveur de « command and control » (C2). Voulant rendre leur trafic moins détectable, certains cybercriminels ont misé sur l’utilisation de plateformes et services légitimes en ligne. Bien que cette méthode ne soit pas nouvelle en soi, elle tend à être de plus en plus utilisée depuis quelques années.


La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Introduction à Zero Trust 

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

La sécurité informatique adore les modes. Le « Zero Trust » fait partie de ces concepts qui sont devenus populaires du jour au lendemain. Et comme le sexe chez les adolescents, « tout le monde en parle, personne ne sait réellement comment le faire, tout le monde pense que tous les autres le font, alors tout le monde prétend le faire* ».

Pré-authentification Kerberos : de la découverte à l’exploitation offensive

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Les opérations relatives à l’authentification Kerberos ne sont pas toujours remontées dans les journaux des contrôleurs de domaine, ce qui fait de ce protocole une arme de choix pour mener des attaques furtives en environnement Active Directory. Le mécanisme de pré-authentification de ce protocole offre par exemple des possibilités intéressantes pour attaquer les comptes d’un domaine.

Les enjeux de sécurité autour d’Ethernet

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Quand nous parlons attaque, cela nous évoque souvent exploit, faille logicielle, ou même déni de service distribué. Nous allons revenir à des fondamentaux réseaux assez bas niveau, juste après le monde physique, pour se rendre compte qu’il existe bel et bien des vulnérabilités facilement exploitables par un attaquant. Nous verrons également qu’il existe des solutions pour s’en protéger.

Implémentation d’une architecture processeur non supportée sur IDA PRO et Ghidra

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
21
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Malgré le nombre d’outils aidant au désassemblage voire à la décompilation de programmes, il arrive parfois que les mécanismes ou les processeurs étudiés ne soient pas nativement supportés. Pour cette raison, certains outils proposent des API permettant d’implémenter une nouvelle architecture. Cet article détaillera les grandes étapes de ce travail pour deux outils majoritairement utilisés, à savoir IDA PRO et Ghidra.

Contrôles de suivi de la conformité RGPD et d’atteinte d’objectifs définis dans la politique de protection de la vie privée

Magazine
Marque
MISC
Numéro
110
|
Mois de parution
juillet 2020
|
Domaines
Résumé

Afin de mettre en application les exigences de contrôle de conformité (article 24 du RGPD), les directions générales, qu’elles aient désigné ou non un Délégué à Protection des Données (DPD), doivent mettre en œuvre des contrôles concernant les répartitions de responsabilités entre les acteurs impliqués par le traitement et l’application de règles opposables, l’effectivité des droits des personnes concernées, la sécurité des traitements et la mise à disposition des éléments de preuve pour démontrer la conformité des traitements de données à caractère personnel.

Par le même auteur

Utilisation de services en ligne légitimes par les malwares

Magazine
Marque
MISC
Numéro
107
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Les fraudes sur Internet, qu’elles suivent une motivation financière ou autre, nécessitent généralement de l’ingénierie sociale, ou l’utilisation de malwares. Ces derniers sont plus ou moins furtifs au niveau de leur comportement sur le poste de travail infecté, mais aussi lors de leurs communications sur le réseau avec leur contrôleur, ou serveur de « command and control » (C2). Voulant rendre leur trafic moins détectable, certains cybercriminels ont misé sur l’utilisation de plateformes et services légitimes en ligne. Bien que cette méthode ne soit pas nouvelle en soi, elle tend à être de plus en plus utilisée depuis quelques années.

Business e-mail compromise

Magazine
Marque
MISC
Numéro
87
|
Mois de parution
septembre 2016
|
Domaines
Résumé
Les fraudes ayant cours en matière de cybercriminalité sont en constante évolution. Alors qu’en ce moment nous vivons sous l’explosion médiatique générée par les rançongiciels (ransomwares), d’autres types de fraudes relativement récentes sont beaucoup plus lucratives pour certains cybercriminels. De plus, elles demandent moins de moyens afin de gagner des montants qui se chiffrent généralement en centaines de milliers, voire en millions d’euros. Il s’agit des escroqueries appelées « business e-mail compromise » outre-Manche.

Simulation d’attaque APT

Magazine
Marque
MISC
Numéro
86
|
Mois de parution
juillet 2016
|
Domaines
Résumé
Les audits de sécurité et les tests de pénétration ont toujours été nécessaires afin de connaitre les failles/vulnérabilités exploitables/problèmes d’architecture les plus importants dans les réseaux des entreprises et autres entités disposant de nombreuses machines. Néanmoins, cela ne semble plus suffisant auprès de certains décideurs, qui souhaitent maintenant savoir s’ils sont vulnérables à des attaques ciblées, également appelées APT (Advanced Persistent Threat). Quelle est la différence avec un audit traditionnel ? Pourquoi ce service ? En quoi consiste-t-il ? Autant de questions auxquelles nous allons nous efforcer de répondre dans cet article.

APT – Qui sont les attaquants ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
85
|
Mois de parution
mai 2016
|
Domaines
Résumé
De nombreuses publications détaillent le mode opératoire des attaques APT (Advanced Persistent Threat), ces attaques qui ciblent des entités diverses et variées afin de leur dérober leurs propriétés intellectuelles ou encore de les espionner. Ces attaques suivent généralement le même schéma connu et reconnu. Par contre, peu d’informations sont disponibles sur les attaquants. Certains chercheurs exposent des identités réelles d’attaquants, mais cela ne fournit pas forcément d’information sur les différents profils présents dans les groupes APT. Le but de cet article est de fournir une vue plus précise sur les profils composant ces groupes d’attaquants, ainsi que la façon dont ils sont structurés.

APT 101

Magazine
Marque
MISC
Numéro
79
|
Mois de parution
mai 2015
|
Domaines
Résumé
Depuis quelque temps, pas une semaine ne semble passer sans qu’il n’y ait un article, un billet de blog, ou un white paper sur le sujet des APT, que ce soit pour décrire des campagnes d’attaque, des groupes d’attaquants, analyser des malwares dédiés à ces attaques, ou malheureusement faire du marketing à peu de frais. Cependant, force est de constater que même les professionnels de l’IT sont parfois victimes de méconnaissances ou d’idées reçues sur cette problématique. Le but de cet article est donc d’exposer brièvement les premières bases de connaissance d'une attaque APT, son mode opératoire, et de définir un peu plus les différences entre compromissions classiques et APT.

Forensics : La compatibilité à la rescousse

Magazine
Marque
MISC
Numéro
68
|
Mois de parution
juillet 2013
|
Domaines
Résumé
Le domaine de l’inforensique est en perpétuelle évolution. Les systèmes d’exploitation changent, sont mis à jour, sont modifiés. Il en va de même pour les logiciels et le comportement des usagers. Cet ensemble en constante mouvance génère une charge de travail importante pour l’investigateur numérique, qui doit perpétuellement se maintenir à jour de ses connaissances.Parmi ces dernières, l’une des plus importantes est celle des différentes ruches de la base de registre des systèmes d’exploitation Windows. Elle constitue l’un des viviers les plus intéressants pour l’analyste, mais probablement le plus dense et le plus complexe.À l’intérieur de cette base se trouvent des milliers d’entrées, certaines plus obscures que d’autres. Parmi ces dernières, il en existe un certain nombre permettant de savoir si un binaire a été exécuté ou non. L’AppCompatCache en est un, qui n’est pas forcément très connu car peu documenté.