Retour sur les faiblesses de l’authentification Windows

Magazine
Marque
MISC
Numéro
103
Mois de parution
mai 2019
Domaines


Résumé
Nous faisions dans MISC n°68 un état des lieux des traces d’authentification laissées par les protocoles d’administration les plus répandus en environnement Windows. Celles-ci restent un « must », récupéré et réutilisé par les attaquants et les pentesters afin de rebondir et d’élever ses privilèges sur les réseaux. Faisons le point 5 ans après.

1. Introduction

1.1 La chasse aux « creds »

Lors de l’étude originale (voir MISC n°68), nous partions du constat que la chasse aux mots de passe, hash et autres Access Tokens était un pilier du test d’intrusion interne, menant bien souvent à la compromission en cascade de serveurs et postes de travail, jusqu’à la prise de contrôle du(des) domaine(s) présent(s).

Avec 5 ans de recul sur l’exercice, le premier constat issu du terrain est que ces techniques fonctionnent toujours aussi bien. Le mot de passe est encore bien souvent la pierre angulaire de la gestion des identités des réseaux d’entreprise et le durcissement des sessions Windows un vœu pieux.

Sans présenter à nouveau en détail tous leurs aspects techniques, nous pouvons présenter rapidement les éléments que nous chasserons :

  • les hashes NTLM, facilement rejouables sur le réseau grâce à la technique « Pass-The-Hash » ;
  • les hashes MS-Cache, à base de hashage MD4 successifs de l’identifiant et du...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Sécurité système & logiciel - Exploitation & contre-mesures

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La thématique de ce hors-série, comme vous avez d’ores et déjà pu le remarquer, est dédiée à la sécurité système et logiciel. Derrière cette terminologie qui couvre un large spectre de ce que peut être la sécurité, l’idée est de continuer les hors-séries qui traitent des fondamentaux de sous-domaines de la sécurité informatique.

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.