Namespaces et seccomp BPF : un zoom sur la conteneurisation Linux

MISC n° 102 | mars 2019 | Florian Maury
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

À l’heure où de nombreuses applications sont délivrées sous la forme de conteneurs (notamment Docker), peu savent réellement comment ces derniers sont cloisonnés du reste du système. Peut-être encore plus rares sont ceux qui mettent en œuvre ces technologies de leur propre chef, pour réduire l’impact d’une compromission.Cet article s’attache à présenter les namespaces Linux, ainsi que seccomp BPF, puis à les employer à l’aide de systemd pour démontrer, par l’exemple, comment durcir un serveur web applicatif.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article