OpenSSH : une vulnérabilité existant depuis 20 ans a été détectée dans cet outil conçu pour sécuriser les communications

Magazine
Marque
MISC
Numéro
101
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines


Résumé
Cela fait 20 ans qu’une vulnérabilité présente dans OpenSSH permet d’énumérer les utilisateurs. Elle a été rendue publique le 17 août 2018 sous la référence CVE ID 2018-15473. Du fait de sa facilité d’exploitation, des exploits ont rapidement vu le jour sur des sites de dépôt de code comme GitHub, des scripts Python ont également été codés et même le très célèbre Metasploit a mis à jour son module d'énumération des utilisateurs SSH [Ref] « modules/auxiliary/scanner/ssh/ssh_enumusers.rb ». Cette vulnérabilité ne donne pas la liste des noms d'utilisateurs valides, mais permet, sans faire d’attaque par mot de passe, de dire si un utilisateur existe ou non. Nous allons voir ensemble au travers de cet article pourquoi cette vulnérabilité existe, comment l'exploiter et de quelle manière nous pouvonsnous en prévenir.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Élévation de privilèges sur macOS avec CVE-2018-4193

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Cet article explique comment exploiter la CVE-2018-4193, une élévation de privilèges affectant les versions de macOS inférieures à 10.13.5, en moins de 10 secondes. Les différents prérequis nécessaires à la compréhension de l’exploit seront détaillés de sorte qu’aucune connaissance préalable de macOS ne soit nécessaire, ce qui permet d’aborder l’exploitation de vulnérabilités dans les démons macOS en général.

WireGuard, le VPN simple et efficace

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
116
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Les logiciels de sécurité peuvent être complexes à comprendre et lourds à mettre en œuvre. Cela peut nous freiner dans l’usage et le déploiement d'architectures sécurisées. Mais le logiciel WireGuard veut nous réconcilier avec les solutions de sécurité. Il a pour but de créer un accès VPN performant entre deux machines et ne propose que peu de choix de configuration. En effet, son développeur, Jason A. Donenfeld a pris le parti de n'implémenter qu'un jeu restreint de protocoles cryptographiques, tous à l'état de l'art, et de ne fournir à l'utilisateur qu'une simple interface réseau. Ces choix permettent de masquer beaucoup de la complexité sous-jacente du VPN derrière cette abstraction. Et en plus de cette simplicité de configuration, WireGuard affirme aussi apporter un haut niveau de performance. Je vous propose de vérifier ensemble si cette promesse est bien tenue !

Auditer la sécurité d'une application iOS

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

Auditer la sécurité d'une application iOS n'est toujours pas une tâche aisée. Force est de constater que la plupart des auditeurs, amateurs de bug bounty ou autres curieux préfèrent travailler sur les applications Android malgré les récentes protections ajoutées au système d'exploitation de Google. Nous allons malgré tout essayer de présenter une méthodologie qui rend possible l'analyse orientée sécurité d'une application iOS, même sans jailbreak. Un bref rappel sera effectué pour ensuite introduire quelques outils et documentations apparues ces derniers mois.

Richelieu : solution du challenge de la DGSE

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
|
Mois de parution
novembre 2019
|
Domaines
Résumé

En mai 2019, la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) a organisé pour la première fois un challenge de sécurité informatique ouvert au public, qu’elle a baptisé Challenge Richelieu. Je vous invite à écouter la bande originale du Bureau des Légendes en fond sonore. Imprégnez-vous de cette atmosphère pleine de tension où les secrets sont rois, puis regardons ensemble ce que nous réservait ce challenge.

Par le même auteur

OpenSSH : une vulnérabilité existant depuis 20 ans a été détectée dans cet outil conçu pour sécuriser les communications

Magazine
Marque
MISC
Numéro
101
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines
Résumé
Cela fait 20 ans qu’une vulnérabilité présente dans OpenSSH permet d’énumérer les utilisateurs. Elle a été rendue publique le 17 août 2018 sous la référence CVE ID 2018-15473. Du fait de sa facilité d’exploitation, des exploits ont rapidement vu le jour sur des sites de dépôt de code comme GitHub, des scripts Python ont également été codés et même le très célèbre Metasploit a mis à jour son module d'énumération des utilisateurs SSH [Ref] « modules/auxiliary/scanner/ssh/ssh_enumusers.rb ». Cette vulnérabilité ne donne pas la liste des noms d'utilisateurs valides, mais permet, sans faire d’attaque par mot de passe, de dire si un utilisateur existe ou non. Nous allons voir ensemble au travers de cet article pourquoi cette vulnérabilité existe, comment l'exploiter et de quelle manière nous pouvonsnous en prévenir.

Gestion des logs : Présentation et mise en œuvre simplifiée d’un collecteur et d’un SIEM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
92
|
Mois de parution
juillet 2017
|
Domaines
Résumé

De nos jours, il est de plus en plus difficile de détecter une activité malveillante, ce qui rend extrêmement important la collecte des journaux d’événements. Cet article fournit une introduction pour celle-ci et pourra être appliquée à tous les types de log ; peu importe si ce sont des événements système, applicatif, réseau, etc… Nous verrons également comment ces derniers devront être stockés et gérés. L'objectif de ce document est double : - Présenter à un responsable les bienfaits de collecter et superviser ses logs, - Orienter avec les bases, une équipe de sécurité opérationnelle ou une équipe d’analystes forensic. De nombreux outils disponibles dans le commerce existent pour collecter les journaux d’événements, je vous présenterai via un cas pratique comment collecter tous types d’événements, et comment mettre en place un SIEM facilement et rapidement.