Le piratage de logiciels dans le monde

Magazine
Marque
MISC
Numéro
101
Mois de parution
janvier 2019
Domaines


Résumé

Depuis plus de quarante ans, le piratage de logiciels demeure un phénomène planétaire, que rien ne semble véritablement pouvoir enrayer. Cet article s’intéresse à l’évolution du piratage de logiciels dans le monde, plus particulièrement au cours de la dernière décennie (2007-2017). Pour alimenter notre étude, nous nous appuyons sur les séries statistiques produites par la BSA et sur un ensemble de rapports et d’études publiés tout au long de la période. Dans un premier chapitre, nous rappelons les principaux enjeux du piratage (économiques, juridiques). Puis nous mettons en évidence quelques caractéristiques de l’évolution du piratage dans le monde, telles qu’elles émergent des séries statistiques de la BSA. Enfin, dans la troisième partie de l’article, nous formulons quelques constats et hypothèses sur les déterminants du piratage et les caractéristiques de son évolution. Des résultats significatifs sont-ils obtenus par les acteurs de la lutte contre le piratage ? Le développement de l’arsenal juridique et le durcissement des sanctions prononcées contre les contrefacteurs sont-ils vraiment de nature à impacter l’évolution du phénomène ?


1. Le piratage de logiciels : comprendre les enjeux

1.1 Qu’est-ce que le « piratage » de logiciels ? Définitions

Piratage de logiciel et contrefaçon sont souvent distingués l’un de l’autre [1]. La contrefaçon désignerait la production et la distribution de « faux » produits, tirés de la copie des originaux (copie des logiciels et des manuels utilisateurs), et packagés de manière à paraître pour originaux. Ces copies sont généralement vendues à des prix bien inférieurs aux produits officiels. Le piratage de logiciels désignerait quant à lui l’installation de logiciels sans disposer de leurs licences. Les logiciels peuvent donc être originaux, mais leur utilisation être illégale. Parfois, le « piratage » désignera les deux formes d’atteinte au logiciel : la FAST (Federation Against Software Theft) le définit ainsi comme « la copie non autorisée ou la distribution de logiciels protégés par un copyright » [2]. Pour la BSA (Business...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite
Références

[1] John F. Gantz et alt., The Dangerous World of Counterfeiting Pirated Software, White Paper, IDC, USA, 29 pages, 2013 : https://news.microsoft.com/download/presskits/antipiracy/docs/IDC030513.pdf

[2] https://www.fast.org/what-piracy

[3] https://www.bsa.org/country/ResearchandStatistics/~/media/Files/statestudy07/statestudy07.ashx

[4] https://scottandscottllp.com/a-new-definition-of-software-piracy/

[5] Tafer Zohei, Abbar Mohammed, Software Piracy in Developing Countries: prevalence, causes and some propositions, Global Journal of Economics and Business, Vol 3, Issue 2, Pp 191-216 (2017)

[6] S.A. Asongu, P. Singh, S. Le Roux, Fighting Software Piracy: Some Global Conditional Policy Instruments, Journal of Business Ethics, September 2018, Volume 152, Issue 1, pp 175–189

[7] Byeng-Hee Chang, Sang-Hyun Nam, Shin-Hye Kwon, Sylvia M. Chan-Olmsted, Toward and integrated model of software piracy determinants: a cross-national longitudinal study, Telematics and Informatics, Vol. 34, Issue 7, November 2017, pp.1113-1124

[8] Yavuz Akbulut, Onur Donmez, Predictors of digital piracy among Turkish undergraduate students, Telematics and Informatics, Vol. 35, Issue 5, August 2018, pp. 1324-1334

[9] Byung Lee, Seung Yeop Paek, Roy Fenoff, Factors associated with digital piracy among early adolescents, Children and Youth Services Review, Vol. 86, February 2018, pp. 287-295

[10] Marcos Vinicio Chein Feres, et alt., Robin Hood in reverse : software, piracy and copyright, Rev. Direito, 2017, vol.13, n.1, pp.69-94.

[11] Simplice A. Asongu, Harmonizing IPRs on Software Piracy: Empirics of Trajectories in Africa, Journal of Business Ethics, November 2013, Vol. 118, Issue 1, pp.45-60

[12] Hassan Aleassa, John Michael Pearson, Scott McClurg, Investigating Software Piracy in Jordan: An Extension of the Theory of Reasoned Action, Journal of Business Ethics, Volume 98, Issue 4, 2011, pp. 663-676

[13] I.P.L. Png, On the reliability of software piracy statistics, Electronic Commerce Research and Applications, Volume 9, Issue 5, September–October 2010, Pages 365-373

[14] D.W. Straub, R.W. Collins, Key information liability issues facing managers: software piracy, proprietary databases, and individual rights to privacy, MIS Quarterly, Volume 14, Issue 2, 1990, pp.143-156

[15] Playing Hardball with Software, SCIENCE '83, May 1983; Getting Tough on Software Theft, BUSINESS WEEK, May 31, 1982

[16] Battling the Computer Pirates, N. Y. Times, Jan. 5, 1983,

[17] Robert K. Robinson, Brian J. Reithel, The software piracy dilemma in public administration: a survey of university software policy enforcement, Public Administration Quarterly, Vol. 17, n°. 4, Winter 1994, pp. 485-497

[18] https://www.bsa.org/country/ResearchandStatistics/~/media/Files/statestudy07/statestudy07.ashx

[19] https://www.bsa.org/country/ResearchandStatistics/~/media/Files/statestudy07/statestudy07.ashx

[20] http://www.bsa.org/about-bsa

[21] https://www.iacc.org/

[22] https://www.nytimes.com/2010/11/07/technology/07piracy.html

[23] http://www.comp.nus.edu.sg/~ipng/research/piracy_HICSS.pdf

http://www.serci.org/2008/png.pdf

[24] I.P.L. Png, On the reliability of software piracy statistics, Electronic Commerce Research and Applications, Volume 9, Issue 5, September–October 2010, Pages 365-373

[25] Quartiles calculés à l’aide de http://www.alcula.com/calculators/statistics/quartiles/

[26] Réalisée à partir de https://www.graphpad.com/quickcalcs/CImean2/

[27] https://www.voanews.com/a/global-trend-in-counterfeiting-and-piracy/3783360.html



Articles qui pourraient vous intéresser...

Les environnements sécurisés

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

De plus en plus de téléphones et d’objets connectés intègrent un mode d’exécution ou une puce dédiée à la sécurité. Entre les TEE, Secure Enclave, Titan, TPM, cryptoprocesseur, etc. il devient compliqué de s’y retrouver. Pourquoi cette multiplication des puces ? Est-ce vraiment plus sûr ? Cet article tente de répondre à ces questions.

Côté livres…

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
23
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Voici quelques livres, pour certains des incontournables à avoir dans sa bibliothèque, pour d’autres il s’agit de publications récentes qui ont attiré notre attention.

Qu’est-ce que le chiffrement ?

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Les protocoles de chiffrement de données, tels que SSL et son successeur TLS, sont au cœur des problématiques de la sécurisation des échanges sur les réseaux informatiques (dont Internet est le plus vaste représentant). Pour un développeur, comme pour un administrateur système, il est donc essentiel de bien comprendre à quoi ils servent, ce qu’ils font, et aussi quand s’en servir. Dans cet article, nous nous proposons de revenir sur toutes ces notions afin de s’assurer de leur bonne compréhension.