Sécurité des portefeuilles légers Bitcoin

Magazine
Marque
MISC
Numéro
96
Mois de parution
mars 2018
Domaines


Résumé
Aujourd’hui, utiliser des cryptomonnaies sur un périphérique mobile exige de dégrader les protocoles afin de tenir compte des capacités de stockage et de bande passante limitée de ces périphériques. Cette dégradation protocolaire a-t-elle des impacts sur la sécurité ? Comment utiliser des portefeuilles légers avec confiance ?

1. Que sont les portefeuilles légers ?

Participer au réseau Bitcoin exige de faire tourner un nœud en permanence pour vérifier et stocker les transactions. Ce n’est pas très coûteux d’un point de vue calculatoire, mais ça l’est d’un point de vue stockage. En effet, aujourd’hui, l’ensemble de toutes les transactions Bitcoin (ce qu’on appelle la « blockchain ») permettant de connaître l’état exact de n’importe quel compte occupe plus de 150 gigaoctets [1], capacité difficile à avoir sur un smartphone ou une tablette classique. Pour cette raison, et pour développer les usages de Bitcoin en condition de mobilité, les portefeuilles légers (ou « light wallets ») se sont largement développés ces dernières années. Par opposition aux nœuds « complets », ils ne nécessitent pas de télécharger l’ensemble de la blockchain préalablement pour utiliser pleinement Bitcoin. Un nœud complet participe activement au réseau en vérifiant, stockant puis...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Sécurité système & logiciel - Exploitation & contre-mesures

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La thématique de ce hors-série, comme vous avez d’ores et déjà pu le remarquer, est dédiée à la sécurité système et logiciel. Derrière cette terminologie qui couvre un large spectre de ce que peut être la sécurité, l’idée est de continuer les hors-séries qui traitent des fondamentaux de sous-domaines de la sécurité informatique.

Introduction aux TPM (Trusted Platform Modules)

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM (Trusted Platform Modules), brique de base du Trusted Computing, ont été imaginés il y a une vingtaine d’années, et pourtant ils ne sont pas très utilisés malgré leurs réelles qualités. Comment expliquer cela ? Cet article tend à fournir de premiers éléments de réponse.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

Avec le Spanning Tree Protocol, suis-je en sécurité dans mon réseau ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Dans le cadre des hors-séries sur les retours aux fondamentaux, cet article aura comme sujet le protocole STP (Spanning Tree Protocol). Inventé en 1985 par Radia Perlman, il permet principalement d’assurer une liaison réseau redondante et sans boucle. Ce protocole étant primordial au sein d’un réseau de moyenne à grande envergure, s’il n’est pas correctement configuré, cela pourra alors permettre à des attaquants de compromettre le réseau.