Exploitation des injections de template dans Django

Magazine
Marque
MISC
Numéro
93
Mois de parution
septembre 2017
Domaines


Résumé
Il n'est pas rare, lors d'un test d'intrusion sur une application web, de découvrir des vulnérabilités de type injection de template côté serveur. Suivant le moteur de templating utilisé, l'exploitation peut être plus ou moins ardue. Cet article propose des techniques d'exploitation appliquées aux moteurs utilisés par le framework Django.


1. Introduction

Si les applications développées en Python ne sont pas la toute dernière mode en termes de technologie de développement web, on en croise tout de même de plus en plus souvent en test d'intrusion. Généralement, ces applications s'articulent autour de frameworks tels que Flask [1] ou Django [2] qui servent du contenu HTML généré depuis des templates.

Cette utilisation des moteurs de templating dans le cadre des applications web ouvre la voie à des vulnérabilités qui restent méconnues : les injections de template ou server side template injections (SSTI).

Cette vulnérabilité peut être le fruit d'un mauvais traitement des entrées utilisateur ou de la présence de fonctionnalités avancées, mais dangereuses telle que la possibilité, dans une application web, de gérer des templates d'e-mails à envoyer.

Suivant le moteur de templating sous-jacent, l'exploitation de cette vulnérabilité peut être plus ou moins aisée et plus ou moins intéressante pour un...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Sécurité système & logiciel - Exploitation & contre-mesures

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

La thématique de ce hors-série, comme vous avez d’ores et déjà pu le remarquer, est dédiée à la sécurité système et logiciel. Derrière cette terminologie qui couvre un large spectre de ce que peut être la sécurité, l’idée est de continuer les hors-séries qui traitent des fondamentaux de sous-domaines de la sécurité informatique.

Applications des TPM

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Les TPM, inventés il y a une vingtaine d’années, ont pénétré progressivement les plateformes numériques. Malgré ce long historique, les TPM ont encore aujourd’hui du mal à s’imposer. Pourtant, leurs applications potentielles sécuritaires sont très intéressantes : Authenticated Boot, Remote Attestation, Scellement, amélioration de la sécurité de la cryptographie logicielle. Cet article détaille ces principales applications et liste quelques produits connus qui utilisent les TPM.

Dora au pays du kernel debugging

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Après plusieurs années dans le monde de la sécurité informatique il est récurrent d'être confronté aux remarques telles que : « Wow tu bosses sur le kernel Windows, c'est trop cool, mais vachement compliqué quand même ! ». Que nenni, en réalité la documentation est conséquente et le point le plus difficile et rédhibitoire est bien souvent la mise en place d'un Labo permettant d'analyser celui-ci. En bref, cet article vous permettra de vous faire passer pour un super haxxor de ses morts qui dt des KPCR à tour de bras et vous permettra peut-être au passage de demander une augmentation.

En sécurité sous les drapeaux

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
22
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

En sécurité sous les drapeaux... du compilateur, ces fameux -fstack-protector-strong et autres -D_FORTIFY_SOURCE=2 que l’on retrouve dans de plus en plus de logs de compilation. Cet article se propose de parcourir quelques-uns des drapeaux les plus célèbres, en observant les artefacts dans le code généré qui peuvent indiquer leur utilisation, tout en discutant de leur support par gcc et clang. Après tout, nombre d’entre eux sont utilisés par défaut sous Debian ou Fedora, ils méritent bien qu’on s’y intéresse un peu.