Quand la Threat Intel rencontre le DFIR – 2ème partie

Magazine
Marque
MISC
Numéro
86
Mois de parution
juillet 2016
Domaines


Résumé
Dans la première partie de cet article (MISC n°85) nous avons présenté la Threat Intelligence, ses concepts, ses outils. Dans cette seconde et dernière partie, nous passons à la pratique. Nous allons voir comment la Threat Intelligence opérationnelle peut aider et comment elle s'insère dans les activités de réponse aux incidents et d'investigation numérique (DFIR).

1. Et le DFIR dans tout ça ?

Les plus intello-sceptiques d’entre vous doivent être en train de se dire : « c’est bien beau, toutes ces notions, mais concrètement, comment je m’en sers pour améliorer ma réponse aux incidents ? ». Ce qui suit est un florilège d’exemples qui répondent très précisément à cette question, en s’aidant assez souvent de quelques modèles : la « Pyramid of Pain », le modèle F3EAD, ou encore la boucle OODA.

1.1 Le process IR classique

Cela ne fait jamais de mal de se rafraîchir les idées. Le processus de réponse aux incidents de sécurité informatique le plus connu est celui de la US Navy (encore ces militaires !), décrit en détail dans leur document « Computer Incident Response Guidebook ». C’est ce même modèle qui sera repris par l’institut SANS ou le NIST quelques années plus tard. Si ces reprises possèdent quelques différences sémantiques avec l’original, l’idée transmise est globalement la même.

Le processus...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Attaques en environnement Docker : compromission et évasion

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Ces dernières années, on a pu observer une évolution croissante des environnements conteneurisés et notamment de l’usage de Docker. Les arguments mis en avant lors de son utilisation sont multiples : scalabilité, flexibilité, adaptabilité, gestion des ressources... En tant que consultants sécurité, nous sommes donc de plus en plus confrontés à cet outil. Au travers de cet article, nous souhaitons partager notre expérience et démystifier ce que nous entendons bien trop régulièrement chez les DevOps, à savoir que Docker est sécurisé par défaut.

Les taxonomies se cachent pour ne pas mourir

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

« Attention, nouveau virus ! » Nombreux sont les articles à nous alerter régulièrement, par cette métonymie, sur l’émergence d’un nouveau malware. Pourtant, le terme de virus a-t-il encore un sens aujourd’hui ? Wannacry était-il un ver, ou un ransomware ? NotPetya, un wiper, ou bien un ver ? Et plus encore, au-delà de l’utilisation de termes et expressions se pose la question de la nécessaire catégorisation des incidents de cybersécurité ; pourquoi, comment, à quelles fins ? Essai (critique) de réponse.

Les difficultés du désassemblage sur ARM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Cet article aborde les problèmes spécifiques à l’architecture ARM qui se posent lorsqu’on désassemble un exécutable, c’est-à-dire lorsqu’on l’analyse statiquement pour en produire une représentation en langage assembleur. En effet, les particularités de l’architecture ARM peuvent rendre le désassemblage – déjà habituellement compliqué – particulièrement ardu.