Attaque ciblée contre SIEM : du fantasme aux règles de bon usage

Magazine
Marque
MISC
Numéro
84
Mois de parution
mars 2016
Domaines


Résumé

Un SIEM (Security Information and Event Management) dans sa simple définition est un collecteur d’informations et un outil de gestion d’événements de sécurité avec des fonctions d'analyse intelligente. Les efforts marketing des vendeurs de SIEM proposent de (re)prendre le contrôle du réseau pour en améliorer la sécurité avec des fonctions aussi alléchantes que la «surveillance proactive» ou bien  « la protection contre les failles Zero-Day ».Cet article tente de présenter ce qu'il est possible de faire en terme de surveillance de sécurité et les axes d'amélioration de l'utilisation de votre SIEM. Nous allons utiliser les attaques ciblées pour structurer notre analyse.


1. Introduction

1.1 Contexte

Une attaque ciblée est plus ou moins avancée et de portée et d'envergure très large, une guerre de basse intensité où le temps n'est pas une contrainte forte et dans laquelle les attaquants connaissent les mécanismes de sécurité existants et tentent de rester invisibles, de fondre leurs actions dans la masse des actions des utilisateurs légitimes. Nous garderons également la définition donnée par Cedric Pernet dans un hors-série de MISC :

« Une attaque informatique persistante ayant pour but une collecte d’informations sensibles d’une entreprise publique ou privée ciblée, par la compromission et le maintien de portes dérobées sur le système d’information ».

L'objectif est de collecter des informations sensibles ou monnayables. Heureusement, ce type d'espionnage n'implique pas que des attaques parrainées par un État, auquel cas les chances ne seraient pas de votre côté.

Nous avons décomposé une attaque...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sûreté mémoire : le temps des cerises

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

L’étude et la compréhension des buffer overflow datent de 1972, et leurs premiers usages documentés de 1988 [1]. Près de 50 ans plus tard, où en sommes-nous ? Il nous faut bien admettre que la situation est déprimante : Microsoft et Google reconnaissent chacun ([2], [3]) que près de 2/3 des attaques utilisent à un moment ou un autre une vulnérabilité mémoire. Le ver Morris, qui n’était au départ qu’une preuve de concept, avait quand même coûté la bagatelle de quelques millions de dollars à l’époque… Aujourd’hui, les coûts sont abyssaux : sur le plan financier bien sûr, mais aussi pour nos vies privées, voire nos vies tout court. Face à ce problème, de nombreuses approches sont possibles : analyse statique du code, instrumentation et vérification à l’exécution, langages « sûrs »… Je vous propose d’explorer dans cet article un vieux concept remis au goût du jour, les capabilities, et tout ce qu’elles pourraient nous permettre de faire.

Sécurité avancée des services Serverless (FaaS)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Les fonctions Serverless sont aujourd’hui une nouvelle tendance du cloud. Rapides et peu onéreuses, elles ne requièrent aucun entretien des infrastructures sous-jacentes par le client. Cependant, ce service entraîne un changement de modèle d’architecture, rendant les solutions de protection classiques inadaptées. Ce papier sensibilise aux nouvelles menaces du cloud et suggère différentes règles à suivre pour s’en prémunir.

Attaques en environnement Docker : compromission et évasion

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Ces dernières années, on a pu observer une évolution croissante des environnements conteneurisés et notamment de l’usage de Docker. Les arguments mis en avant lors de son utilisation sont multiples : scalabilité, flexibilité, adaptabilité, gestion des ressources... En tant que consultants sécurité, nous sommes donc de plus en plus confrontés à cet outil. Au travers de cet article, nous souhaitons partager notre expérience et démystifier ce que nous entendons bien trop régulièrement chez les DevOps, à savoir que Docker est sécurisé par défaut.

Zerologon pour les (mots de passe) nuls

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

ZeroLogon est LA vulnérabilité de septembre 2020 qui expose de nombreux domaines Windows à une compromission totale via un scénario d’exploitation réaliste et fiable. Mais ce qui donne à Zerologon ses lettres de noblesse c’est qu’elle repose essentiellement sur la mauvaise utilisation d’un algorithme cryptographique permettant de réaliser une attaque à clair choisi particulièrement astucieuse. Zoom sur la vulnérabilité la plus passionnante de la rentrée 2020 !