APT et questions juridiques

Magazine
Marque
MISC
Numéro
80
Mois de parution
juillet 2015
Spécialités


Résumé

Paradoxalement, au regard de l’importance acquise aujourd’hui par les APT dans le monde de la sécurité, la littérature sur ce phénomène semble faire peu de cas de ses enjeux juridiques. Quelques articles que nous trouvons au gré de recherches sur le net évoquent bien en quelques mots l’existence d’une problématique juridique, mais la plupart l’effleurent davantage que ne la développent. L’accent est la plupart du temps mis sur les aspects techniques, sur les briques constitutives d’une APT, sur les méthodes ou processus visant à se prémunir de ce type de menace, voire sur la définition d’une typologie des acteurs (cibles, attaquants). Dans cet article, nous essaierons de définir le cadre juridique de l’APT, et verrons que pour cela il nous faut revenir, rapidement, sur l’histoire de cette notion, ses multiples manifestations, ses diverses composantes, avant d’aller chercher dans les corpus juridiques existants des outils applicables, et d’en discuter les limites.


1. Définir l’APT

Pratiquée et connue des spécialistes depuis les années 1990, l’attaque ciblée et persistante trouve sa nouveauté dans sa plus forte médiatisation à compter du milieu des années 2000, et la prise de conscience accrue qui en résulte [1]. L’histoire des APT est en effet déjà longue, en attestent ses multiples manifestations [2] : des célèbres opérations Moonlight Maze (1998), Titan Rain (2000), aux récentes Khaan Quest (2013-2014) ou campagne Siesta (2014), Pitty Tiger (2014), Ali Baba (2014) en passant par les non moins médiatisées opérations Shady Rat (2006), Gh0stNet/Shadownet (2007), ou Aurora (2009), pour n’en citer que quelques-unes.

1.1 Définitions

L’expression serait née au sein de l’US Air Force au milieu des années 2000 [5] pour désigner des adversaires sophistiqués, engagés dans des manœuvres de guerre de l’information, en vue d’atteindre sur le long terme des objectifs stratégiques [6]. Les définitions...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite
Références

[1] Virgile Juhan, Les menaces persistantes avancées, Le Journal du Net, 24 août 2011, http://www.journaldunet.com/solutions/securite/les-menaces-persitantes-avancees-apt-definition-et-moyens-de-protection/

[2] Cédric Pernet, Sécurité et espionnage informatique. Connaissance de la menace APT (Advanced Persistent Threat) et du cyberespionnage, Eyrolles, 220 pages, décembre 2014

[3] http://securityaffairs.co/wordpress/26592/cyber-crime/pitty-tiger-atp.html

[4] http://securityaffairs.co/wordpress/33682/cyber-crime/ali-baba-apt-middle-east.html

[5] Cédric Pernet, Sécurité et espionnage informatique. Connaissance de la menace APT (Advanced Persistent Threat) et du cyberespionnage, Eyrolles, 220 pages, décembre 2014

[6] Rapport Fortinet, Threats on the Horizon : The Rise of the Advanced Persistent Threat, 16 pages, 2013, http://www.fortinet.com/sites/default/files/solutionbrief/threats-on-the-horizon-rise-of-advanced-persistent-threats.pdf

[7] Margaret Rouse, Advanced Persistent Threat (APT), TechTarget, novembre 2010, http://searchsecurity.techtarget.com/definition/advanced-persistent-threat-APT

[8] Cédric Pernet, Sécurité et espionnage informatique. Connaissance de la menace APT (Advanced Persistent Threat) et du cyberespionnage, Eyrolles, 220 pages, décembre 2014

[9] Cédric Pernet, Sécurité et espionnage informatique. Connaissance de la menace APT (Advanced Persistent Threat) et du cyberespionnage, Eyrolles, 220 pages, décembre 2014

[10] Cédric Pernet, Sécurité et espionnage informatique. Connaissance de la menace APT (Advanced Persistent Threat) et du cyberespionnage, Eyrolles, p.198-199, décembre 2014

[11] Rapport Fortinet, Threats on the Horizon : The Rise of the Advanced Persistent Threat, 16 pages, 2013, http://www.fortinet.com/sites/default/files/solutionbrief/threats-on-the-horizon-rise-of-advanced-persistent-threats.pdf

[12] http://cyber-serenite.fr/actualites/cyberattaques-la-france-tres-touchee

[13] https://www.lw.com/thoughtLeadership/managing-apt-cybersecurity

[14] http://www.legaltechnology.com/latest-news/comment-apts-pose-rising-security-threat-to-law-firms/

[15] Les atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation sont sanctionnées par le Code Pénal. Par exemple : article 410-1, 411-1, 414-5, 414-6, 411-8, 414-8, 414-9, pour sanctionner l’exercice d’activité pour s’informer sur les intérêts de la nation pour une puissance étrangère. Ou encore sanctionner l’appropriation d’un secret de défense nationale, ou la soustraction de secret de défense nationale (Code pénal article 413 et 414)

[16] Protéger les internautes. Rapport sur la cybercriminalité, groupe de travail interministériel sur la lutte contre la cybercriminalité, février 2014. Rapport : http://www.justice.gouv.fr/include_htm/pub/rap_cybercriminalite.pdf ; Annexes du rapport : http://www.justice.gouv.fr/include_htm/pub/rap_cybercriminalite_annexes.pdf

[17] Marie Barel, Le vol d’informations n’existe pas… Quelles voies juridiques pour la protection de l’information ?, SSTIC 2009, https://www.sstic.org/media/SSTIC2009/SSTIC-actes/Le_vol_d_informations_n_existe_pas/SSTIC2009-Article-Le_vol_d_informations_n_existe_pas-barel.pdf

[18] Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites (2013/0402(COD)

[19] http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion2139.asp

[20] Convention sur la Cybercriminalité, 23 novembre 2001, http://conventions.coe.int/treaty/fr/Treaties/Html/185.htm

[21] http://www.computerweekly.com/news/2240235526/Over-a-hundred-cyber-criminals-arrested-in-global-operation

[22] https://www.europol.europa.eu/content/31-arrests-operation-against-bulgarian-organised-crime-network

[23] http://edition.cnn.com/2014/05/19/justice/us-global-hacker-crackdown/

[24] https://www.lw.com/thoughtLeadership/managing-apt-cybersecurity

[25] http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000028338825&dateTexte&categorieLien=id

[26] http://www.forbes.com/sites/jodywestby/2012/11/29/caution-active-response-to-cyber-attacks-has-high-risk/

[27] Sony Pictures Tries to Disrupt Downloads of its stolen files, http://recode.net/2014/12/10/sony-pictures-tries-to-disrupt-downloads-of-its-stolen-files/

[28] Microsoft takes down dozens of ZeuS, SpyEye Botnets, http://krebsonsecurity.com/2012/03/microsoft-takes-down-dozens-of-zeus-spyeye-botnets/

[29] 18 U.S. Code Chapter 96, Racketeer Influenced and Corrupt Organizations, http://www.hg.org/rico-law.html

[30] http://www.bitlaw.com/source/15usc/

[31] How Microsoft appointed itself Sheriff of the Internet, http://www.wired.com/2014/10/microsoft-pinkerton/

[32] http://www.cbsnews.com/videos/are-u-s-companies-launching-illegal-cyber-counterattacks/

[33] http://www.nationaljournal.com/tech/nsa-chief-warns-companies-against-revenge-hackings-20141028

[34] http://www.worldcrunch.com/hack-back-when-cyber-attack-victim-turns-digital-vigilante/tech-science/hack-back-when-a-cyber-attack-victim-turns-digital-vigilante-/c4s5887/#.VRbPgvmG_X6



Articles qui pourraient vous intéresser...

Présentation des EDR et cas pratiques sur de grands parcs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

Réduire le temps de détection d'une attaque et sa remédiation est un enjeu crucial. Une technologie apportant de nouvelles solutions fait parler d'elle, son nom : EDR pour Endpoint Detection and Response. Mais qu'est-ce qu'un EDR, comment l'évaluer, le déployer ? Comment se démarque-t-il des autres solutions du marché ?

Introduction au dossier : EDR – Quel apport pour la sécurité de votre parc ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
116
Mois de parution
juillet 2021
Spécialités
Résumé

La supervision de la sécurité des terminaux est souvent le parent pauvre des directions informatiques. Pendant longtemps, l’alpha et l'oméga en matière de gestion de la sécurité des terminaux se sont résumé à un antivirus, avec dans le meilleur des cas une console centralisée, l’application des patch tuesday et une authentification via contrôleur de domaine sans droits d'administration pour les usagers.

Résumé des attaques publiées sur les TPM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Spécialités
Résumé

Les TPM, bien que protégés face aux attaques physiques, et certifiés à un bon niveau de sécurité par les Critères Communs (EAL4+ au minimum), ont subi depuis une vingtaine d’années quelques attaques, montrant qu’ils ne sont pas la contre-mesure inviolable pour garantir l’intégrité logicielle des plateformes numériques. Cet article se propose de résumer les principales vulnérabilités remontées au fil du temps sur les TPM du marché.