Manipulation du trafic et des protocoles réseaux en userland (partie 2/2)

Magazine
Marque
MISC
Numéro
78
Mois de parution
mars 2015
Domaines


Résumé
Dans le numéro précédent était présenté différentes techniques permettant la manipulation du réseau avec les RAW sockets ainsi que la création de piles TCP/IP minimalistes utilisant un framework léger appelé pystack. Nous allons présenter dans cet article quelques scénarios pour lesquels l'utilisation d'une pile maison s'avère indispensable, à savoir, la création de canaux cachés dans TCP, la manipulation de la fragmentation IP et une attaque de MITM.

Introduction

Les exemples présentés ci-dessous s'articulent autour du framework Pystack [1] présenté dans le précédent MISC. L'intérêt est de pouvoir manipuler le comportement des protocoles réseau en userland en leur donnant le comportement souhaité, en python, et ce, sans avoir à le faire au niveau noyau. Ainsi, on peut facilement créer une connexion TCP avec un comportement propre. Ceci, dans le but de prototyper rapidement des cas d'utilisation ou des fonctionnalités non standards et non implémentées dans le noyau. Scapy est utilisé en backend du framework pour le codage, décodage envoi et réception des trames sur le réseau. Une fois une pile créée (manuellement ou non) on peut y enregistrer des TCPApplication qui définissent le comportement au niveau applicatif d'un protocole auquel on aura optionnellement greffé une TCPSession [2] définissant le comportement du protocole au niveau TCP (gestion des états, en-têtes, etc.). La création est détaillée...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Découverte de la puce Titan M a.k.a Citadel

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

La puce Titan M ou Citadel est une puce sécurisée sur laquelle repose en grande partie la sécurité des terminaux Android de Google, la gamme Pixel. Dans cet article, nous détaillerons le fonctionnement interne et les usages de ce composant pour lequel peu d’information publique est disponible à ce jour. Nous donnerons également plusieurs pistes pour aider le rétro-ingénieur à travailler sur ce projet.

Introduction au dossier : Puces sécurisées - À la découverte de la sécurité matérielle

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Le grand public est familiarisé, ne serait-ce qu’inconsciemment, au concept de puce de sécurité de par l’usage quotidien et depuis de nombreuses années des cartes à puce dans le domaine bancaire ou des cartes SIM dans la téléphonie mobile. Des puces dédiées à la sécurité ont également fait leur apparition dans certains de nos équipements du quotidien (ordinateur portable, smartphone), qu’il s’agisse de microcontrôleur dédié disposant de fonctionnalités liées à la cryptographie (stockage de clef de chiffrement) tel un TPM, ou d’un mode d’exécution sécurisé intégré au processeur principal, à l’instar de SGX pour Intel, de TrustZone chez ARM et de PSP pour AMD.

Le Bruit de fond d'Internet

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Le nombre et la variété des ressources exposées sur Internet sont sans précédent. Leurs firmware ou OS sont, eux, très souvent des clones. Cette conjonction de facteurs ouvre de nombreuses opportunités pour les pirates.

Où en est-on du Pearl Harbor numérique ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Emblème du marketing par la peur pour les uns, cygne noir pour les autres, cette appellation désigne l’éventualité d’une attaque informatique éclair contre un pays et qui serait paralysante pour son économie. Le terme fait couler de l’encre depuis au moins 20 ans [1] et nourrit moult fantasmes. Mais sont-ce des fantasmes ? D’aucuns diraient que si en 20 ans il ne s’est rien passé, c’est probablement qu’il y a eu un alarmisme exagéré.

Les protections des Secure Elements contre les attaques physiques

Magazine
Marque
MISC
Numéro
114
Mois de parution
mars 2021
Domaines
Résumé

Écrire du code sécurisé sans bug ni vulnérabilité n’est pas suffisant pour protéger un système contre des attaques matérielles. Les circuits sécurisés, ou Secure Elements, sont de vraies forteresses numériques capables de résister à des attaques évoluées, qui requièrent parfois des moyens colossaux. Que se cache-t-il derrière ces petites puces ?